Apple s’intéresse-t-il au rachat de Twitter?

Un article publié lundi sur le site de Forbes fait sensation en ce moment. Très spéculatif, il part du principe qu’Apple a loupé une belle occasion d’entrer dans la spirale des rachats avec Instagram, cédant à Facebook l’un des plus gros atouts de l’App Store. Cupertino pourrait rattraper cette erreur en rachetant le réseau social Twitter. Mais cela aurait-il du sens pour la société californienne?

D’après Forbes, Twitter doit se faire racheter dans les prochaines années. Le modèle économique de l’entreprise ne fonctionne tout simplement pas et doit évoluer dans un écosystème beaucoup plus large. Seuls trois géants de l’industrie seraient capables de racheter Twitter : Apple, Google et Microsoft. Le second a déjà racheté Youtube et Motorola et doit avant tout penser à se stabiliser, le dernier s’est montré beaucoup plus intéressé par Facebook par le passé et ne s’est jamais vraiment rapproché de Twitter. Reste donc Apple comme seul et unique possible repreneur. Mais quel intérêt le réseau social pourrait-il bien avoir pour un fabricant d’ordinateurs et de smartphones?

Le site Internet estime qu’Apple pourrait y voir un réel intérêt financier sur le long terme, surtout en ce qui concerne les données des millions d’utilisateurs qui pourraient servir à cibler la publicité, notamment d’iAd. Le rachat de Twitter permettrait de booster le nombre de clients d’iAd de manière impressionnante et pourrait permettre à Apple de s’armer en vue du lancement de sa fameuse iTV, qui nécessitera également beaucoup de publicité, et donc d’expérience. Cet investissement permettrait également de diversifier les activités du géant californien. Oui, mais…

Oui, mais Apple n’a jamais racheté d’entreprise proposant des services sur d’autres plates-formes. Dans le cas de Twitter, déjà présent sur Android et Windows Phone, retirer le service de ces plates-formes serait se tirer une balle dans le pied, et les conserver irait à l’encontre de la politique d’Apple. De plus, l’investissement serait certainement supérieur à 10 milliards de dollars et pourrait avoir des conséquences désastreuses sur le marché, Apple pouvant facilement entrainer ses concurrents dans une spirale infernale de rachats.

En pratique donc, si le rachat de Twitter reste “plausible” et qu’Apple semble en effet le mieux positionné pour une acquisition, il faut encore mesurer l’intérêt de Cupertino dans cette société et surtout l’intérêt d’Apple pour le rachat de sociétés, Cupertino s’étant principalement contenté d’acquérir de petites compagnies R&D à ce jour.

On en parle sur le forum.

_
Suivez Belgium-iphone sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.