Apple a atteint pour la première fois 600 dollars jeudi à la Bourse de New York, dopée par les attentes suscitées par la sortie vendredi de la troisième version de sa tablette numérique iPad.

© AFP

Le titre a atteint 600,01 dollars juste après l’ouverture de Wall Street à 14h30 GMT, avant de se replier légèrement. Vers 15h00 GMT, il valait 595 dollars, en hausse de 0,92% par rapport à mercredi et de plus de 57% depuis trois mois. Sur un an, le titre a gagné 73%: il valait 252,35 dollars le 16 mars 2011.

Troisième version de la célèbre tablette en trois ans, le “nouvel iPad” est attendu en magasins vendredi en Australie, au Japon, à Singapour, en France, en Allemagne, en Suisse, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, au Canada et à Hong Kong.

Dès la semaine prochaine, 30 autres pays supplémentaire auront accès au nouvel appareil, un peu plus lourd que son prédécesseur, mais aussi plus puissant et doté d’une meilleure qualité d’image grâce notamment à l’écran Retina, inauguré avec l’iPhone 4S sorti à l’automne.

L’énorme engouement pour le nouvel iPad est déjà patent d’après les pré-commandes en ligne, ouvertes dès la présentation de l’appareil le 7 mars: les internautes qui voudraient commander leur tablette sur internet pour éviter les files d’attentes sont prévenus qu’il faudra attendre “deux ou trois semaines” avant qu’elle soit expédiée.

Dans ce contexte, les analystes de Morgan Stanley ont estimé mardi dans une note que le titre pourrait grimper à court terme à 720 dollars, voire 960 dollars si les marchés sont très haussiers.

“Les investisseurs sous-estiment toujours le potentiel de bénéfices à la hausse d’Apple”, ont écrit les analystes de la banque d’affaires, citant comme facteurs potentiels de hausse du titre à long terme l’ouverture de magasins dans des marchés émergents comme la Chine et le Brésil ainsi que le lancement d’un téléviseur Apple en 2013/2014.

Réagissez sur le forum.

[ Source : Belgium-iPhone avec AFP. ]