Une étude de Manhattan Research organisée en Europe montre que 26% des docteurs disposent d’un iPad et s’en servent régulièrement dans leur travail. Ils passeraient en moyenne 27% de leur temps de travail sur la tablette, principalement pour montrer des schémas ou informations aux patients. 40% des docteurs ne disposant pas encore de tablette comptent par ailleurs se procurer un iPad dans les six prochains mois.

Les tablettes, et plus spécifiquement l’iPad, sont de plus en plus populaires dans le secteur médical. Une étude de Manhattan Research menée auprès de 1207 docteurs en France, Allemagne, Espagne, Italie et Angleterre montre en effet que 26% des docteurs utilisent un iPad dans le cadre de leur travail. L’utilisation principale consiste à montrer des résultats, qu’il s’agisse de schémas, photos ou informations. En moyenne, un docteur utilise son iPad durant environ 27% de son temps de travail. La tablette se montre d’une grande utilité pour chercher des informations sur le vif, montrer des résultats ou tout simplement consulter des fiches ou un agenda.

Parmi les docteurs interrogés, 40% de ceux qui ne disposent pas encore d’un iPad comptent s’en procurer un dans les 6 prochains mois. Manhattan Research voit cette évolution d’un regard positif étant donné que cela permet de créer un lien entre le patient et le docteur, qui lui explique davantage certaines informations et qui utilise la tablette pour illustrer ses propos. Néanmoins, l’organisation estime qu’il manque toujours de nombreuses applications / programmes qui permettraient de mieux utiliser la tablette dans les secteurs médical et pharmaceutique.

On en parle sur le forum.

[ Source : PMLive ]