Dans la communauté des millions d’utilisateurs d’iPhone et d’iPad, le communiqué de presse de la firme Adobe, annonçant (enfin) la compatibilité avec l’iOS des vidéos diffusées en Flash,  risque bien de réjouir tous ceux qui n’en pouvaient plus de se voir rejetés de nombreux sites producteurs de vidéos.


C’est lors de la conférence IBC qui se tient actuellement à Amsterdam, que la société Adobe vient de dévoiler ses nouveaux produits, permettant enfin la lecture de contenu multimédia encodé en Flash, sur l’iOS.

La société Adobe avait déjà annoncé, démonstration à l’appui lors de l’édition 2011 du NAB de Las-Vegas, qu’elle était en train de revoir sa stratégie et qu’elle se préparait à prendre en charge le format HLS (“HTTP Live Streaming”), entièrement compatible avec l’iOS de la firme pommée.

La bataille qui était en cours entre les 2 ténors semble donc toucher à sa fin puisque la firme de San José vient de rendre disponible Adobe Flash Media Server 4.5, à l’usage des producteurs et éditeurs de contenus multimédias.

Du côté de la masse des utilisateurs de l’iPhone, l’iPad ou encore l’iPod touch, rien ne sera plus comme avant puisqu’il sera désormais possible de lire toutes les vidéos en streaming, et encodées en Flash à l’origine.

Le principe

Les éditeurs de contenu, après passage à la caisse (Adobe Flash Media Server 4.5 est vendu à partir de 4500$), vont devoir installer la nouvelle version sur leurs serveurs. Le but est évidemment de rendre compatible leur production actuelle et hébergée chez eux, avec le protocole HLS  (“HTTP Live Streaming”), implanté en natif au sein de la version 4.5 de Flash Media Server.

Lorsque qu’un appareil mobile, muni d’un système d’exploitation incapable de décoder le Flash, se connecte afin de pouvoir lire une vidéo, le serveur à la source lui envoie, en streaming, un contenu converti au format souhaité (tel le format HLS qui est entièrement compatible avec le browser Safari de la firme pommée et présent en natif sur l’iOS).

Les avantages

Cerise sur le gâteau, aucun effet négatif sur les iDevice tels que ceux énumérés plus tôt par Cupertino comme le drainage de la batterie ou un ralentissement considérable de la machine (processeur interne en pleine charge et en perte de vitesse).
Tout simplement parce-que le travail de conversion est réalisé à la source, et le client mobile (iPhone, iPad) décode le même contenu que celui qu’il avait déjà l’habitude de lire auparavant.

Enfin il est bon de savoir qu’avec la version actuelle du nouveau logiciel Adobe Flash Media Server 4.5, les engins de la firme pommée pourront afficher toutes les vidéos encodées en Flash à la source, à l’exception (pour le moment) des autres contenus réalisés en Flash, tels les jeux, les animations ou encore les publicités.

Réagissez sur le forum.