Alors qu’il faut en moyenne une dizaine de jours, tout au plus, pour qu’Apple puisse décider de valider, ou non, une application à destination de l’App Store, l’application TrapCall, c’est son nom, a nécessité plus de 200 jours de réflexion. En cause, elle permet d’identifier les coordonnées sur base du numéro entrant.

TrapCall aura donné du fil à retordre au service de validation d’Apple et c’est le moins que l’on puisse dire. L’application posait vraisemblablement beaucoup de questions sur son éventuelle publication sur la boutique en ligne d’Apple mais c’est désormais chose faite depuis ce lundi.

L’application permet d’identifier les coordonnées sur base du numéro entrant pour autant que ce dernier, ne soit pas un numéro privé. Lors de l’appel, l’utilisateur doit seulement appuyer deux fois sur le bouton d’allumage de l’iPhone pour obtenir les informations (les nom et adresse du correspondant). L’utilisateur pourra, de cette manière rediriger les appels ennuyeux vers son répondeur.

Un service qui nécessite un abonnement de 5$ par mois et qui est limité, pour l’instant, aux États-Unis.

On en discute sur le forum.