L'iPad focalise l'attention des développeurs vers l'App Store

apple_store_app_store

Un rapport du Wall Street Journal prend comme exemple une entreprise californienne, Social Gaming Network, qui produit un jeu de bowling sur l’App Store, où 90% de leurs développeurs travaillent, actuellement, sur l’iPhone OS pour produire des applications à destination de l’App Store.

RIM, Palm, Google et Microsoft ont également lancé leur boutique d’applications mais sans rencontrer le même succès que la boutique en ligne d’Apple.

Avec la sortie toute proche de l’iPad, l’attention des développeurs se porte sur la plateforme d’Apple car il s’agit d’un nouveau produit, révolutionnaire, qui se positionne sur un nouveau marché et ces développeurs souhaitent se retrouver sur cette boutique en ligne.

Des analystes prédisent qu’Apple pourrait vendre entre 5 et 10 millions d’iPad rien que pour la première année de commercialisation ! Ce chiffre d’appareils tournant sous iPhone OS viendra s’ajouter aux chiffres d’iPhone et d’iPod Touch déjà vendu et qui tournent aux alentours des 70 millions.

L’iPad va permettre l’apparition d’applications plus complexes et plus riches que celles à destination de l’iPhone et l’iPod Touch, histoire d’enfoncer encore un peu plus le clou face aux concurrents qui souhaiteraient lancer une tablette.

Google espère lancer une tablette tactile pour cette année, tournant sous Chrome OS avec le support du flash comme argument de vente. Mais Chrome OS ne permet pas, à l’heure actuelle, de faire tourner les applications provenant d’Androïd Market.

Et malgré l’annonce de tablette PC par différents fabricants, ces dernières tournent sur le système d’exploitation pour ordinateur : Windows. Ces dernières ne supportent donc pas les applications développées pour les plateformes mobiles et optimisées pour une utilisation nomade comme celles qu’on peut trouver pour Windows Mobile 6.x et 7.

Microsoft compte produire le concept de tablette, appelée “Courrier”. Mais elle ne devrait pas voir le jour avant 2011 et risquerait de rater le coche face à l’iPad.

La grande difficulté actuelle est de capter l’attention des développeurs et leur enthousiasme pour une plateforme, suffisamment longtemps. Malgré le lancement d’un catalogue d’applications à destination du webOS de Palm, il faut se rendre à l’évidence que les développeurs boudent cette plateforme. La seule plateforme a réellement émerger est celle de Google avec Androïd Marketplace, ouvert en 2008, soit quelques semaines après celle d’Apple. La boutique en ligne de Google a connu une dure période pour capter l’attention et l’intérêt des développeurs.

Le Wall Street Journal indique également que la boutique en ligne ne suffit pas pour avoir du succès, il faut également le produit pour faire tourner ces applications. Des fonctionnalités telles qu’un écran tactile avec une haute qualité des couleurs, un accéléromètre et un processeur rapide sont des atouts non négligeables.

On en discute sur le forum.

[ The Wall Street Journal ] via [ AppleInsider ]

_
Suivez Belgium-iphone sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.