Encore aujourd’hui, beaucoup de personnes s’alarment de l’intrusion que peuvent avoir les smartphones dans la vie privée ; données de santé, informations sensibles, géolocalisation en permanence. Mais cela peut aussi avoir de bons côtés dans certains cas.

Une histoire particulièrement scabreuse a été reportée par le journal anglais The Guardian. Une sombre affaire où l’argent et la passion ont causé la mort d’une femme. Un pharmacien de 37 ans a étranglé sa femme en tentant de faire passer cela pour un cambriolage qui se serait mal passé. L’homme aurait pris soin de tout manigancer puisque quelques années auparavant, il aurait souscrit à une assurance vie pour sa femme et lui aurait demandé de congeler ses embryons.

Le meurtrier avait en tête de s’expatrier en Australie pour rejoindre son amant, avec qui il souhaitait fonder une famille. Un plan qu’il aurait mis 5 ans à mettre sur pied, se montrant patient pour pouvoir hériter de l’assurance vie de sa femme sans être soupçonné d’être appliqué dans sa mort brutale.

C’était sans compter sur leur iPhone. En effet, les données de santé de la victime, Jessica Patel, recueillie très certainement par une Apple Watch, ont pu être récupérées par la police et ont permis de connaitre l’heure exacte à laquelle elle est décédée. Une information clé puisque quelque instant après, l’iPhone a enregistré un déplacement post-mortem.

Quant à l’iPhone du meurtrier, celui-ci a également enregistré les déplacements de son propriétaire. Après l’heure de la mort de sa femme, sa géolocalisation a permis de le suivre à travers la maison. Selon la police, le meurtrier aurait parcouru la maison pour mettre du désordre et faire croire à sa version d’un cambriolage qui a mal tourné.

L’homme a été condamné à 30 de réclusion.