Tim Cook pèse environ 625 millions de dollars. Une fortune moindre à celle d’autres acteurs majeurs du milieu, qui lui sert notamment à faire d’importants dons à des œuvres de charité.

Même si elle fait tourner la tête, cette fortune estimée à 625 millions de dollars reste inférieure à celle d’autres dirigeants du milieu high-tech. Larry Page, par exemple, qui est le CEO et cofondateur de Google, a pour lui 53 milliards de dollars. Mais ce n’est pas le plus lourd, puisqu’il est devancé par Mark Zuckerberg de Facebook (70 milliards de dollars), lui-même “écrasé” par Jeff Bezos (Amazon) qui possède plus de 100 milliards de dollars.

Lorsqu’il a hérité du poste de CEO en 2011, Tim Cook recevait un salaire de 90.000 dollars par an. En 2017, celui-ci avait atteint 3 millions, sans les primes et stock-options. A cela s’ajoute également des actions chez Nike, dont il est membre du Conseil d’administration.

Mais contrairement à certains de ses confrères, Tim Cook n’aime pas étaler sa richesse et privilégie un mode de vie plutôt modeste, aimant se rappeler d’où il vient (un père ouvrier de chantier naval et une mère femme au foyer) en vivant dans un environnement simple. Business Insider nous rappelle ainsi qu’en 2012 il a fait l’acquisition d’une “petite maison” de 220 m² à Palo Alto pour 1,9 million de dollars et qu’il achète ses sous-vêtements chez Nordstrom lors des soldes.

Le CEO d’Apple se montre également généreux envers les œuvres caritatives et certaines causes qui lui tiennent à cœur. Durant les dix dernières années, il a encouragé la firme à verser 130 millions dans la lutte contre le SIDA, 100 millions pour promouvoir la diversité dans la technologie à travers une initiative de l’ex-président Obama, 50 millions dans les hôpitaux, etc.

A sa mort, Tim Cook prévoit également de léguer sa fortune à de bonnes causes, voulant ainsi “être le petit caillou lancé dans l’étang qui créera une onde pour le changement”, comme il l’a déclaré au magazine Fortune.