Apple place ses billes dans l’intelligence artificielle. C’est en tout cas ce qu’indique un rapport de The Information mentionnant l’acquisition de Silk Labs, une startup tant experte dans ce domaine que dans la protection de la vie privée.

C’est l’association de ces deux univers qui aurait intéressé la Pomme. D’une part, Cupertino voudrait combler son retard en matière d’intelligence artificielle, un domaine incontournable pour l’avenir de la technologie. Par ailleurs, Apple et Silk Labs ont exprimé leur intérêt d’utiliser les IA pour protéger la vie privée des utilisateurs.

Silk Labs a vu le jour en 2015, fondée par trois anciens employés de Mozilla. Andreas Gal, Chris Jones et Michael Vines étaient chargé de travailler sur Firefox OS, un système d’exploitation concurrent d’Android et iOS. La jeune pousse s’intéresse de près aux IA, développant des outils qui fonctionnent en local plutôt que sur le cloud.

En d’autres termes, Apple pourrait y voir une solution pour que les requêtes vers Siri soient traitées directement sur l’iPhone plutôt que sur un serveur distant. Cela garantirait aux consommateurs une utilisation de l’assistant personnel en toute confidentialité. De quoi permettre à Apple de renforcer son image de protecteur de la vie privée.

Les détails de cette opération sont tenus secrets par Apple. Néanmoins, Cupertino aurait procédé au rachat en début d’année pour un montant inconnu. Pour une entreprise de l’envergure d’Apple, l’acquisition n’a certainement pas pesé très lourd dans le budget, d’autant que Silk Labs ne compte qu’une douzaine d’employés et n’a levé que 4 millions de dollars de fonds depuis sa création.