À l’occasion d’une interview accordée à l’émission Axios sur HBO, le PDG d’Apple s’est livré sur quelques thèmes autour de l’entreprise qu’il dirige. Au coeur de la discussion, Tim Cook a exprimé son avis sur la réglementation qu’il n’affectionne pas mais qui menace la Silicon Valley.

Pour se mettre en jambe, le CEO de Cupertino a ouvert l’interview en décrivant sa routine matinale : à 4h, l’homme de 58 ans entame sa journée avant la consultation de ses mails pendant une heure suivie d’une séance de sport d’une heure, elle aussi.

Mais le président modèle n’en est pas forcément un aux yeux des autorités régulatrices. Interrogé sur la réglementation de la confidentialité dans le secteur des technologies qui intéresse particulièrement l’Europe depuis les événements qui ont touché Facebook en début d’année, Tim Cook ne se dit “pas un grand partisan de la réglementation. Je crois fermement au marché libre. Mais nous devons reconnaître quand le marché libre ne fonctionne pas – il n’a pas fonctionné dans ce cas. Je pense qu’il est inévitable qu’il y ait un certain niveau de régulation.

Le PDG d’Apple estime que l’industrie numérique devrait considérer la question de la vie privée autrement : “Ce n’est pas une question de protection de la vie privée par rapport aux profits ou à l’innovation technique. C’est un faux choix. Votre appareil détient une connaissance incroyable à votre sujet, mais en tant qu’entreprise je n’ai pas à détenir toutes ces informations.

Argent et vie privée sont-ils vraiment dissociables?

Les journalistes saisissent la balle au rebond pour interroger Tim Cook sur le choix de conserver Google comme moteur de recherche par défaut sur iOS, un juteux contrat à 9 milliards de dollars pour la Pomme. Cook assure que “leur moteur de recherche est le meilleur. Ensuite, regardez ce que nous avons fait avec les paramètres de sécurité. Nous avons une navigation Web privée, nous avons des systèmes de prévention des trackers.” Le PDG concède malgré tout que “ce n’est pas parfait“.

Outre le sujet de la confidentialité, Tim Cook a été questionné sur la diversité au sein des équipes de la Silicon Valley. Le bilan est négatif pour le PDG : “Je pense que la Silicon Valley a été ouverte à de nombreuses personnes de différents horizons mais c’est raté du point de vue des genres. La Valley a échoué, la technologie a échoué.” Malgré tout, Tim Cook espère y voir du changement à l’avenir : “Nous y consacrons beaucoup d’énergie et nous nous demandons constamment comment nous améliorer davantage et écouter ce que nos gens nous disent. Je crois que d’autres le font aussi. Alors, je suis à ce stade, je pense qu’il y aura une amélioration plus marquée avec le temps.