Il y a avait des flammes, il y avait des étincelles qui jaillissaient un peu partout“, Sandy nous raconte son réveil brutal lorsque, pendant la nuit, son iPhone 6s a subitement pris feu. Premier réflexe de la jeune femme : jeter le téléphone au sol pour éviter que les draps à proximité ne s’enflamment à leur tour. Un incident est évité mais la Bruxelloise de 25 ans se dit chanceuse d’avoir le sommeil léger.

Un incident sans conséquence mais qui secoue malgré tout la jeune femme : “une heure avant, j’avais un bébé dans les bras. Il y avait de la fumée dans tout l’étage“.

Ce genre de situations n’est pas inédite pour un téléphone de la Pomme. D’autres cas d’iPhone qui se sont embrasés spontanément ont déjà été relevés sur des modèles de la même génération, comme cette conductrice qui a vu son téléphone s’enflammer dans sa voiture ou encore cette Américaine dont l’iPhone a pris feu aux côtés de son lit.

Dans la plupart des cas, le coupable n’est autre que la batterie, dont la surchauffe provoque l’embrasement du téléphone. Si la raison pour laquelle le téléphone de la jeune Bruxelloise a subitement pris feu ne fait pas vraiment de doute, des experts d’Apple devront déterminer avec précision les causes de l’incident et éviter qu’il ne se reproduise à l’avenir.

Les dangers de la surchauffe

Forte de cette expérience, la jeune femme qui a réchappé à un accident dont les conséquences auraient pu être terribles affirme qu’elle se détourne aujourd’hui de la marque. Mais il est une chose qui préoccupe plus l’ex-cliente de la Pomme, c’est de prévenir du danger que représentent les téléphones : “Il faut que les gens se rendent compte que le GSM, c’est un danger“.

La prévention en la matière est effectivement peu répandue en Belgique, la charge prolongée d’un téléphone présente un risque, particulièrement lorsque celui-ci est placé sous un oreiller ou une couverture. Mais Sandy espère que son histoire permettra d’éveiller les consciences.