Alors que les derniers iPhone inondent seulement le marché, l’analyste Ming-Chi Kuo porte déjà son regard au loin, vers les prochains téléphones produits par Apple. D’après l’expert, la Pomme abandonnera la technologie des antennes actuelles pour se tourner vers une autre, plus rentable.

Qui dit nouvelles antennes, ne dis pas forcément meilleures antennes… La raison pour laquelle Apple se détournera des pièces actuelles à base de polymère à cristaux liquides (LCP) réside plutôt dans sa faible marge de négociation avec les fabricants.

Par ailleurs, il serait difficile d’introduire de nouveaux fournisseurs du matériau qui équipe tous les iPhone depuis le X. Le problème est que le processus de production du LCP est relativement complexe. Ming-Chi Kuo ajoute que le fameux produit est plus cassant que ses alternatives; augmenter son rendement aurait donc un impact négatif sur les performances de l’antenne.

C’est pourquoi Apple se tournerait à l’avenir vers des antennes à base de polyamide modifié (MPI), la firme disposerait déjà de cinq fournisseurs potentiels. De quoi permettre à Cupertino de mieux négocier les tarifs.

Tandis que les trois derniers modèles d’iPhone sont équipés de six antennes LCP, les prochaines moutures adopteront quatre antennes MPI et en maintiendront deux au polymère.

Ce changement ne devrait pas avoir de répercussions sur le consommateur, que ce soit en termes de prix ou de performance. En revanche, il est à noter que les nouvelles antennes auront un rôle à jouer dans la transition des téléphones pommés vers la 5G.