Lors de sa dernière conférence de questions-réponses, Q4’18, Apple a annoncé que la firme ne communiquerait plus sur les volumes de ventes de l’ensemble de ses produits.

Comme il est d’usage, la Pomme programme des séances de questions-réponses où les journalistes – triés sur le volet – peuvent soumettre leurs interrogations aux grands noms d’Apple. Hier, ce sont Tim Cook et Luca Maestri qui se sont prêtés au jeu des questions-réponses. Au-delà de l’excellent dernier trimestre pour Apple, c’est surtout l’annonce que la firme ne dévoilerait plus ses chiffres de ventes qui a retenu l’attention.

Le vice-président senior et chef financier d’Apple, Luca Maestri a justifié cette décision, car, selon lui, « le nombre d’unités vendues au cours du trimestre n’est pas représentatif de l’état actuel des affaires ». La firme de Cupertino taisait déjà cette information quant à ces Apple Watch, AirPods et autres HomePod, regroupés dans la section « autres produits ».

Si à première vue, cela ne semble pas avoir beaucoup d’importance, ce n’est pas forcément le cas dans le milieu des affaires. En effet, ne plus communiquer les chiffres de ventes et de bénéfices à propos de ses principaux produits forcera les investisseurs à estimer l’accueil que les futurs produits d’Apple rencontreront auprès du public. Une spéculation qui ne sera pas aidée par les chiffres réels des affaires de la Pomme.

Cela devrait également chambouler les analystes. Dès le prochain trimestre, ils devront estimer le succès des ventes des produits marqués d’une pomme sur base des expéditions, comme ils le faisaient pour l’instant avec les autres produits.

Le trimestre passé, Apple a engrangé près de 62,9 milliards de dollars et vendu 46,8 millions d’iPhone. Un excellent trimestre pour la Pomme, donc.