Il aura fallu du temps à la Pomme pour renouveler son vénérable Mac mini, ainsi que son MacBook Air. Après des années sans mise à niveau réelle, on pouvait s’attendre à mieux ou en tout cas à des prix réellement plus abordables pour son modèle « low cost ».

Quatre ans après sa sortie, le fameux Mac mini a enfin droit à une petite actualisation. Et pour cette mise à niveau, Apple compte toujours se remplir les poches sur un modèle d’ordinateur qui séduit toujours les consommateurs, malgré ses composants vieillissants.

Avec cette gamme mini, Apple assure se montrer abordable par rapport à des ordinateurs beaucoup plus onéreux. Mais lorsqu’on se penche sous le capot, on se dit que c’est tout de même cher payé, malgré quelques améliorations. D’autant que les différentes options font grimper la note de manière incompréhensible.

Il faudra donc débourser 4.969 € pour le modèle 64 Go de RAM et 2To de SSD. Un sacré budget pour un ordinateur bureau qui ne comprend évidemment pas d’écran, carte graphique, clavier ni souris.

Et pour ce qui est du MacBook Air, les prix dépassent également l’entendement. On dépasse les 3.000€ lorsqu’on choisit 16Go de RAM et 1,5To de SSD. Soit un prix équivalent à un MacBook Pro 13’’, modèle 2018, mieux équipé et définitivement plus puissant.

On a l’habitude de voir les prix monter en flèche en fonction du choix des RAM chez Apple, mais cela reste tout de même incroyablement injustifié. La concurrence propose ce genre de composants pour moitié moins cher. Le prestige a un coût, mais cela ne fait pas tout. On se consolera (peut-être) en se disant que les RAM ne sont plus soudées au boitier, ce qui laisse la possibilité de faire évoluer son ordinateur, contrairement au MacBook Air.

Et pour ce qui est du stockage, la Pomme ne change pas de stratégie. À chaque Go de stockage, comptez 1€. Il faudra donc débourser presque 2.000 € pour les modèles 2To. Cela fait cher le stockage interne. Et pour les capacités intermédiaires, comptez 240 € pour un SSD de 512 Go et 720 € supplémentaire pour 1To. Des prix ahurissants en comparaison à un simple disque dur externe, moitié moins cher.

Face à de tels composants et gammes de prix, on se demande encore comment Apple peut se targuer de vendre des modèles « abordables ». Seules les entrées de gamme restent encore intéressantes pour le portefeuille (899 €), mais il faudra se contenter des fiches techniques les plus légères. Il est évident que dans ce contexte, Apple peut facilement parler de « low cost ».