Le MacBook Air fera son grand retour dès la fin 2018, avec un design entièrement repensé et une fiche technique remise au goût du jour. 

On se souvient de l’annonce du dernier MacBook Pro, qui ne laissait plus planer de doute sur la stratégie de la pomme sur le segment des portables. Désormais, Apple ne viserait plus que le haut de gamme, en misant sur une rentabilité nettement supérieure. La stratégie de la pomme a porté ses fruits durant des mois, son dernier MacBook est d’ailleurs considéré comme un franc succès commercial. L’entreprise avait toutefois omis de tenir compte d’un détail qui avait toute son importance : si la rentabilité de ses machines a augmenté, les parts de marché de macOS n’ont fait que diminuer. L’entreprise californienne se devait donc de faire croître ses volumes de ventes.

Un modèle incontournable

Plus fin et plus léger que son ancêtre, le nouveau MacBook Air s’adresse toujours au même public, fervents supporters de la pomme mais qui n’ont pas forcément les moyens de mettre un budget de 2.000€ dans un portable – étudiants, enseignants ou tout simplement utilisateurs occasionnels, à la recherche d’une machine élégante mais pas forcément très performante. Le MacBook Air a son public, malgré les très nombreuses critiques à son encontre.

Décliné en toute une série de coloris, le nouveau modèle présente surtout l’énorme atout d’être plus performant, à bien des égards. Il faut dire que les utilisateurs attendaient depuis un bon moment déjà une mise à jour de la fiche technique.

La principale mise à jour concerne l’écran, qui passe à une résolution Retina et couvre la quasi-totalité de la face avant de la machine. Exit la finition en aluminium qui entourait l’écran, et place à des bordures beaucoup plus fines. Du haut de ses 13,3″, le nouveau MacBook Air a fière allure. Il est également plus adapté à un usage moderne avec un écran qui affiche 48% de couleurs en plus et fait grimper la résolution à 4 millions de pixels – parfait pour le streaming!

Une jolie mise à jour de la fiche technique

Il ne s’agit pas d’une machine taillée pour le jeu, ni la retouche de photos, mais davantage pour un usage courant : des appels vidéos, de la navigation sur internet, du streaming en ligne… Il ne faut donc pas s’attendre à un monstre de puissance. Apple a en réalité concentré ses efforts sur l’amélioration des fonctionnalités déjà présentes.

La caméra frontale passe ainsi  à la haute définition, pour des appels vidéos de meilleure qualité. Le trackpad dispose d’une surface 20% plus large, pour de meilleurs contrôles. Les haut-parleurs sont capables de générer un son 25% plus puissant.

Apple ajoute également quelques fonctionnalités inédites sur Mac, comme Touch ID, qui permet de s’identifier en faisant glisser son doigt sur un lecteur d’empreinte digitale.

Pour le reste, il ne faut pas s’attendre à une évolution. Malgré son prix, le MacBook Air reste un ordinateur peu puissant, avec ses 8 Go de RAM et son processeur Intel “low-cost”. Apple procède toutefois à quelques concessions en livrant un SSD 60% plus rapide que celui qui équipait l’ancien modèle et en proposant une connectique plus performante, avec ses deux ports Thunderbolt 3 auxquels pourront venir se connecter toutes les connectiques imaginables, via des adaptateurs.

Pour ce qui est de la batterie, Apple promet jusqu’à 13 heures d’autonomie.

Un tarif “abordable”

Côté prix, Apple vise un public large avec un tarif d’entrée de 1349€, pour le modèle équipé de 8 Go de RAM et de 128 Go de SSD, le prix monte à 1599€ pour la version 256 Go.

Le nouveau MacBook Air est disponible en précommande dès aujourd’hui sur le site de la pomme et sera livrable à partir du 7 novembre.