Apple pourrait bien mettre fin à sa collaboration avec Intel pour la fabrication de ses processeurs de bureau d’ici quelques années. C’est en tout cas l’avis de Ming-Chi Kuo qui estime qu’Apple est en passe de produire des Mac alimentés par un processeur d’architecture Arm fait maison.

L’analyste de la Pomme le plus réputé indique dans une note relayée par Apple Insider que le changement pourrait s’effectuer dès 2020 ou 2021. Plusieurs indicateurs permettent de croire que Cupertino sera bientôt en mesure de faire tourner ses ordinateurs uniquement grâce à des puces made in Apple.

Tout d’abord, parce que les dernières puces A12 Bionic destinées aux appareils mobiles rivalisent avec certains processeurs de bureau. Cela signifie que la Pomme est à deux doigts d’assembler un processeur assez puissant pour faire tourner ses machines. En outre, ce serait tout à l’avantage de la firme californienne de fabriquer ses ordinateurs de A à Z, tout comme les iPhone et les iPad. Apple garderait la mainmise sur son produit et réduirait ses coûts de production par la même occasion.

En ce qui concerne la fabrication de ses puces justement, Ming-Chi Kuo affirme qu’Apple poursuivra sa collaboration avec TSMC pendant encore au moins cinq ans et en deviendra de plus en plus dépendant à l’avenir. Selon l’expert, la firme taïwanaise sera le fournisseur de puces A13 et A14 en 2019 et 2020.

La fin de l’ère Intel

Par ailleurs Ming-Chi Kuo estime que des puces de la Pomme prendront place dans un système d’assistance à la conduite développé par la firme de Cupertino pour l’implanter dans sa présumée Apple Car.

Comme si les analystes s’étaient donné le mot, Mark Gurman affirme aussi de son côté que les premiers Mac avec processeur Arm signé Apple débarqueront en 2020. À noter que certains Mac tournent déjà grâces à des composantes pommées, à savoir le MacBook Pro et sa puce T1 et l’iMac Pro équipé lui d’une puce T2. Seulement, dans le cas de ces deux machines, c’est un processeur Intel qui prend le relai après un démarrage initié par les puces Apple.

L’ère Intel a commencé en 2005, Steve Jobs avait alors annoncé le basculement des Mac PowerPC vers le constructeur de processeurs que l’on connaît aujourd’hui.