Ce lundi, le youtubeur Jojol poste une vidéo intitulée “Acheter un iPhone XS à 429€ Neuf c’est possible !” sur sa chaîne. Le titre est non seulement accrocheur mais vrai. Le vidéaste amateur de tech est passé par Jupry, un site qui lui a été conseillé, mais qui use de méthodes illégales pour réaliser ces ventes.

Dans sa vidéo, Johan Lelièvre alias Jojol explique avoir été contacté à de nombreuses reprises pour donner son avis sur le site Jupry. Il s’exécute en y achetant lui-même un iPhone Xs à seulement 429€. Une semaine après sa commande, le youtubeur la reçoit et s’extasie en découvrant que l’iPhone correspond à sa commande, il s’agit d’un véritable appareil pommé.

Seulement, suite à sa publication, Jojol recevra de nombreuses critiques, notamment sur Twitter. Le problème étant que ce site promettant monts et merveilles en matière de produits high-tech – généralement vendus à un tiers de leur prix d’origine – fonctionne selon le principe de la pyramide de Ponzi.

Comme un château de cartes

L’acheteur d’un quelconque produit est censé le réserver via un virement bancaire et est ensuite amené à convaincre jusqu’à trois personnes supplémentaires d’elles-mêmes acheter le même appareil. Le premier acheteur est alors récompensé via une diminution du prix du produit selon le nombre d’acheteurs secondaires. On comprend très vite que le nombre d’acheteurs doit être exponentiel pour profiter aux clients – et au site de vente.

La technique s’apparente à celle utilisée par Bernard Madoff, arrêté en 2008 après avoir offert pendant des années des taux d’intérêts imbattables à ses clients. Le système fonctionne tant que de nouvelles personnes s’y ajoutent, s’il se retirent, la pyramide s’effondre. Dans le cas de Jupry, si les acheteurs n’arrivent plus à convaincre de nouveaux clients, tous ceux qui n’auront pas encore reçu leur téléphone seront par conséquent lésés.

Ce type de montage est puni par la loi, tant aux États-Unis, qu’en Belgique ou en France. Alerté par sa communauté, Jojol a rapidement mis sa vidéo en privé. Il a lui-même contacté l’un des modérateurs du site de vente qui assure que le système est différent et que les clients ne courent aucun risque.

Il ne s’agit pas du seul youtubeur à avoir fait la promotion d’un tel site mais ce dernier possède une communauté d’1,4 million d’abonnés. Parmi eux, de nombreux jeunes qui s’attardent moins sur les quelques mises en garde émises par le vidéaste que sur ses réactions euphoriques en déballant un produit à prix cassé.