Depuis l’apparition du premier iPhone en 2007, les prix des smartphones Apple n’ont cessé d’augmenter. Passant du simple à plus du double en onze ans, avec une évolution plus ou moins constante.

Pour sa fournée 2018, Apple présente trois nouveaux modèles affichant des prix supérieurs à mille euros. L’année dernière déjà, la Pomme avait dépassé cette barre symbolique avec l’iPhone X. Vendu à plus de 63 millions d’exemplaires, Apple ne devrait pas redescendre sous cette barre pour ces iPhone principaux.

Si on y regarde de plus près, il semble qu’Apple n’a fait qu’augmenter le prix de ses smartphones, tant pour ces modèles d’entrées de gamme que pour les versions plus luxueuses.

Il y a 11 ans déjà, Steve Jobs présentait le premier iPhone. Un premier essai pour la Pomme qui était tout de même déjà vendu à 499 €. Un sacré budget pour l’époque, surtout pour les performances de l’appareil.

Depuis ce premier iPhone, Apple a sorti un nouveau ou plusieurs smartphones chaque année. Si les nouveaux appareils se montraient performants pour leur époque, cela s’est répercuté sur leur prix. En 2014, les choses changent puisqu’Apple propose désormais une version standard de ses iPhone et une version Plus, avec un prix forcément plus important pour celle-ci. Au fil des années, cet écart entre les deux modèles s’est d’ailleurs creusé.

Crédit : Les Numériques

Cette augmentation de prix peut s’expliquer par des composants plus chers et des performances plus puissantes. Mais l’image de la marque lui a également permis quelques libertés à ce niveau. En effet, Apple s’est toujours présentée comme une marque haute de gamme, avec un design très épuré et donc, une identité propre. Posséder un produit Apple, c’est afficher un certain niveau de vie. Le poids de la marque privilégiant parfois la qualité du produit.

Viser tous les budgets

Mais la Pomme a aussi tenté de séduire les budgets plus limités. La firme ne s’est pas contentée de proposer deux versions de ces nouveaux iPhone, comme le 6 et le 6 Plus, puisqu’elle a également sorti des modèles plus abordables tels que les iPhone 5C, SE et le prochain Xr.

Lors de sa présentation en 2013, l’iPhone 5C était accessible au prix de 559 € pour la version 8 Go. Trois ans plus tard, Apple a marqué les esprits avec son modèle SE. En effet, ce smartphone tentait de combler les petits budgets et les amateurs de smartphones de petite taille.

L’iPhone SE rassemblait les performances de l’iPhone 6 dans un format iPhone 5. Ainsi, le SE était à la fois performant, mais aussi plus compact. Plus encore, le prix était tout aussi petit : 489 € contre 709 € pour l’iPhone 6, 16 Go.

Aujourd’hui, les nouveaux smartphones dépassent largement la barre des mille euros, avec une fourchette de prix entre 1159 € et 1659 €. À côté du Xs et Xs Max, Apple tente une nouvelle fois de combler tout le monde avec un smartphone moins cher que ceux-là. L’iPhone Xr sera vendu à partir de 859 euros.

Crédit : Les Numériques

Mais si la hausse des prix des smartphones peut en déprimer certains, il y a une bonne nouvelle à la sortie de nouveaux modèles. En effet, Apple a l’habitude de rétrograder les prix de ces anciens modèles après la présentation de ces nouveaux bébés. Une stratégie qui pousse parfois les consommateurs à attendre un an ou deux afin de s’offrir un iPhone « en solde », plutôt que se tourner vers une autre marque plus abordable. L’important n’est pas forcément d’avoir le dernier iPhone sorti, mais bien d’en avoir un.