L’ère économique amorcée par Donald Trump n’est guère toujours à l’avantage d’Apple. Suite aux récents tarifs douaniers demandés par le président américain à l’égard de la Chine, le prix de certains produits de la Pomme sera revu à la hausse.

Il faudra donc s’attendre à débourser quelques sous supplémentaires pour les Apple Watch, les AirPods ou encore les HomePods, selon Apple. Les taxes américaines de 25% imposent à la marque des coûts supplémentaires sur certains l’importation de ces produits ou leurs composantes depuis la Chine.

La Pomme s’est adressée au représentant américain au commerce dans un courrier, mentionnant d’autres produits touchés par ces droits de douane, à savoir : le Mac Mini, le Pencil, la souris, le pavé tactile sans fil, des étuis, des housses en cuir, certains adaptateurs, des chargeurs, câbles composants, etc.

Dans cette lettre, la firme implore les États-Unis de revoir leur position : “Il est difficile de voir comment les tarifs douaniers qui nuisent aux entreprises et aux consommateurs américains feront progresser les objectifs du gouvernement en ce qui concerne les politiques technologiques de la Chine“, a rétorqué Apple. Jusqu’ici l’univers de la technologie avait été épargné par la guerre commerciale que se livrent la Chine et les USA, secteur particulièrement actif entre les deux pays.

Les États-Unis perdants?

Les États-Unis n’ont pas annoncé explicitement qu’ils taxeraient les produits concernés mais plutôt les “machines pour la réception, la conversion, la transmission ou la régénération de la voix” ou encore les “prises pour effectuer des connexions vers les circuits électriques“, touchant de fait une large gamme de produits Apple.

Apple a déclaré que si ces droits étaient finalement appliqués, ils “apparaîtraient comme une taxe pour les consommateurs américains“, ce qui “augmenterait le coût des produits Apple“. Selon la firme, l’introduction de ces taxes douanières toucheraient plus sévèrement les États-Unis que la Chine.