Apple dépose régulièrement des brevets pour les technologies qu’il développe. Celles-ci trouvent parfois une place au sein des produits de la marque et finissent d’autres fois aux oubliettes. Le dernier brevet de la firme californienne compléterait parfaitement la montre connectée d’Apple.

L’idée d’une Apple Watch qui resterait allumée en permanence pour afficher au minimum l’heure s’oppose à deux obstacle majeurs.

D’une part, l’énergie pompée par l’écran requiert une autonomie à toute épreuve, ce qui est aujourd’hui loin d’être le cas des montres intelligentes pommées. Une solution envisageable déjà adoptée par d’autres constructeurs est de maintenir l’écran en niveaux de gris lorsque la montre n’est pas employée, consommant ainsi moins d’énergie.

Problème numéro deux : les écrans OLED ont tendance à laisser une image fantôme à l’écran, même après l’affichage d’une nouvelle image. Cela se voit particulièrement dans le cas d’une image avec un contraste élevé qui serait restée longtemps affichée. Apple mentionne ce problème de persistance d’image dans une note technique à propos de l’écran de l’iPhone X qui embarque la technologie OLED. Pas de trace d’un tel problème pour l’instant sur les montres d’Apple mais le maintien de l’allumage de l’écran en permanence finirait évidemment par causer le même souci.

C’est là que le brevet intervient en permettant de maintenir une uniformité visuelle sur la surface d’un écran OLED et cela grâce à un ajustement artificiel de la luminosité et des couleurs sur certaines parties de l’écran.

Rien n’indique toutefois que la technologie se destine à l’Apple Watch, et encore moins à l’idée d’une montre allumée 24 heures sur 24. Aucune chance en tout cas de voir la technologie débarquer dans les Series 4 qui devraient être présentées le 12 septembre prochain.