Bien qu’Apple tente de rester secret sur le développement de ses voitures autonomes, un accident rapporté par Business Insider braque tous les projecteurs sur la firme de Cupertino. La voiture-test d’Apple a été emboutie à l’arrière par une Nissan Leaf.

D’après un rapport du 24 août déposé auprès du Département des Véhicules Motorisés de Californie, la voiture d’Apple, une Lexus RX450h, se déplaçait à un peu moins de 2km/h et s’apprêtait à rejoindre l’autoroute à Sunnyvale à environ 5km du siège d’Apple. C’est à ce moment-là qu’une Nissan Leaf de 2016 lancée à 25km/h est entrée en collision avec l’arrière du véhicule. Les deux voitures ont subi des dégâts mais aucun de leurs occupants n’a été blessé.

La voiture modifiée par la firme californienne bardée de capteurs et équipée spécialement pour le pilotage automatique n’a pas pu éviter l’incident. Pour autant, elle n’en est pas vraiment responsable mais un rapport du ministère de la Consommation américain indiquait l’an dernier que la plupart des accidents impliquant un véhicule autonome se produisent de cette manière : un conducteur humain frappe l’arrière d’un véhicule à l’arrêt ou au ralenti.

De plus en plus de voitures autonomes guidées par la Pomme arpentent les routes. Elles sont au moins 55 à rouler en Californie depuis le mois de mai. Si l’idée d’une voiture conçue produite par Apple fait sa route, la firme se contente pour l’instant d’implanter son logiciel de pilotage automatique dans les voitures de constructeurs automobiles. Cupertino aurait par ailleurs signé avec Volkswagen pour la conception de ses véhicules autonomes.