L’australien de 16 ans a plaidé coupable après s’être introduit dans les serveurs d’Apple.

L’adolescent en question avait téléchargé depuis son domicile situé à Melbourne des fichiers sécurisés et avait accédé à de nombreux comptes utilisateurs avant de se faire repérer par Apple.

Le porte-parole de la firme de Cupertino a précisé à Reuters que l’intrusion avait été repérée par le personnel de sécurité d’Apple, grâce aux numéros de série des deux Mac utilisés pour le piratage. Ainsi, la portée de l’attaque a pu être limitée et l’incident a été rapidement signalé au FBI, avant que le Bureau ne transmette l’affaire à la Police Fédérale Australienne. Apple se veut ainsi rassurant vis à vis de leurs clients, assurant “qu’à aucun moment pendant cet incident, leurs données personnelles n’ont été compromises”.

L’adolescent s’est toutefois introduit plusieurs fois pendant un an dans le réseau principal d’Apple, dérobant en tout 90Go de données sensibles et accédant à des comptes clients. Mais on ne connaît pas exactement la nature de ces données.

D’après The Age, le jeune hackeur s’est servi de deux ordinateurs portables Apple, qui ont été saisis par les autorités, tout comme un téléphone mobile et un disque dur. Les données volées étaient quant à elles classées dans un dossier intitulé “Hacky hack hack”. L’adolescent, qui a plaidé coupable, a également avoué qu’il rêvait de travailler pour Apple. Peut-être voulait-il se faire remarquer par le biais de cet “exploit” illicite…