En 20 ans, du lancement de l’iMac G3 à celui de l’iMac Pro, la gamme vedette des ordinateurs de bureau d’Apple n’a cessé d’évoluer avec son temps, de manière novatrice et toujours avec style.

iMac G3

Commercialisé de 1998 à 2003, l’iMac original a été une vraie révolution à son époque avec son impressionnant design, transparent, coloré et aux formes arrondies, permettant d’intégrer l’ensemble des composants de l’ordinateur dans la même base que l’écran, et ses choix technologiques (abandon du lecteur de disquette, généralisation de l’USB, intégration d’un modem).

iMac G4

Changement radical de design avec l’arrivée, en 2002, de l’iMac G4 qualifié de “Tournesol” à cause de son écran plat (de 15 à 20 pouces) facilement orientable via un bras articulé et qui ne se confond désormais plus à la base de l’ordinateur. Cette nouvelle génération d’ordinateur tout-en-un tranche donc avec la précédente, avec un processeur plus puissant (le PowerPC G4), davantage de mémoire vive (jusqu’à 256 Mo de RAM) et un disque dur bien plus important (jusqu’à 80 Go).

iMac G5

Apparu en 2004, l’iMac G5 (là encore du nom du processeur qu’il embarque) adopte à nouveau un nouveau look avec cette fois-ci un imposant écran plat de 17 à 20 pouces d’à peine 5 cm d’épaisseur et dans lequel tous les composants de l’ordinateur sont à nouveau intégrés, y compris le lecteur de CD/DVD-Rom.

iMac Intel

En 2006, c’est la révolution puisque l’iMac se dote pour la première fois d’une puce Intel (Core Duo puis Core 2 Duo). Son aspect varie peu de l’iMac G5, avec son boitier en polycarbonate blanc et ses tailles d’écran de 17 et 20 pouces.

iMac aluminium

Plus grand, plus stylé et toujours plus puissant, l’iMac Aluminium fait ses grands débuts à l’été 2007. Comme son nom l’indique, le boitier de l’iMac est désormais en aluminium, avec une dalle en verre pour protéger l’écran qui peut atteindre désormais les 24 pouces. L’ordinateur gagne en puissance avec un nouveau processeur mais aussi en espace de stockage (à partir de 250 Go) et en mémoire vive (1 Go).

iMac 16:9

Commercialisé en 2009, ce nouvel iMac est pour la première fois monocoque (“Unibody”) et il adopte un écran au format 16:9, disponible en 21,5 ou 27 pouces.

iMac Slim

Fin 2012, Apple présente un nouvel iMac aux bords beaucoup plus fins mais d’aspect global semblable au précédent. C’est aussi le premier iMac capable d’accueillir un SSD, plus rapide et résistant qu’un disque dur classique.

iMac Retina

En 2014, Apple propose un spectaculaire iMac Retina 5K (5.120 × 2.880 pixels) en version 27 pouces. Un an plus tard sortira un iMac Retina 4K (3.840 × 2.160 pixels) au format 21,5 pouces. Ces deux nouveautés sont aussi l’occasion pour Apple d’intégrer de nouvelles cartes graphiques signées AMD Radeon à la place des traditionnelles puces nVidia.

iMac Pro

C’est enfin en 2017 qu’Apple annonce l’iMac Pro, “le Mac le plus puissant jamais créé”. S’il se différencie de ses prédécesseurs par sa couleur plus sombre, c’est surtout sa fiche technique qui détonne avec son écran 5K, un processeur 8 coeurs cadencé à 3,2 GHz et la possibilité de le configurer avec jusqu’à 32 Go de RAM et un SSD de 4 To.