AdGuard, un bloqueur de publicités sur le web, mettait récemment son système à jour. La mise à jour a été bloquée par Apple puisque celle-ci dépasse les conditions fixées par la firme californienne : AdGuard Pro étant capable de masquer des pubs hors de Safari.

Depuis iOS 9, Apple autorise les développeurs à masquer les publicités dans son navigateurs internet Safari. Mais la version Pro d’AdGuard dépasse ce simple cadre puisqu’elle supprime également les pubs qui apparaissent dans les autres applis.

La pilule est difficile à avaler

Après le blocage de cette mise à jour, AdGuard s’est insurgé de la décision d’Apple. “Votre app utilise un profil VPN ou un certificat pour bloquer des publicités ou d’autres contenus dans les applications tierces, ce qui n’est pas permis dans l’App Store“, a expliqué l’équipe de validation. Les développeurs du bloqueur de pubs affirment pourtant être dans leur droit, qu’il ne s’agit pas d’un vrai VPN, mais que d’un simple VPN local.

AdGuard se défend aussi d’avoir fait la promotion de cette fonctionnalité, d’autant qu’elle n’est pas activée par défaut. Elle n’est pas même indiquée sur sa fiche dans l’AppStore, ce qui n’empêche pas le logiciel d’être connu pour cette fonction… AdGuard l’ayant mise en avant sur son site, sur les réseaux sociaux et à travers un tutoriel pour activer la fonctionnalité.

L’éditeur du bloqueur a estimé que le motif du rejet de sa mise à jour pouvait conduire Apple à écarter d’autres apps qui exploitent l’API VPN d’iOS de son Store. Charles Proxy est notamment pointé du doigt par AdGuard, mais l’appli se contente d’analyser l’activité réseau des applications tierces, mais jamais n’interfère dans les publicités de ces applis. Or, c’est précisément ce qui gêne Apple.

La position d’Apple sur le sujet est pourtant claire. En juillet 2017, après le rejet d’autres mises à jour de bloqueurs, la firme californienne déclarait : “Nous n’avons jamais autorisé les apps conçues pour interférer avec les performances ou les fonctionnalités d’autres apps. Nous avons toujours soutenu la publicité comme l’une des nombreuses sources de revenus pour les développeurs.”

En attendant, l’éditeur concerné se reconcentre sur son bloqueur autorisé par Apple, uniquement actif sur Safari. AdGuard Pro ne peut donc plus être mis à jour, mais il reste fonctionnel pour le moment et permet déjà de bloquer les pubs des applications tierces.