Le géant de l’informatique a averti ses actionnaires lors de la présentation de ses résultats trimestriels : si de nouvelles taxes sur les importations sont imposées par l’administration Trump, les prix de ses produits pourraient grimper en flèche…

Apple a été on ne peut plus clair avec ses actionnaires lors de la présentation de ses résultats trimestriels : ses relations avec la Maison Blanche sont loin d’être au beau fixe et en dépit d’un dialogue constant avec l’administration Trump, Apple s’inquiète de voir les Etats-Unis se lancer dans une nouvelle guerre économique avec la Chine qui pourrait faire des victimes collatérales.

Le géant informatique a ainsi profité de sa présentation pour critiquer la nouvelle réforme douanière qui introduirait de nouvelles taxes et faire indirectement grimper les prix des produits de la pomme.

“Les tarifs pourraient rendre les produits plus chers pour les clients, ce qui pourrait rendre nos produits moins compétitifs et réduire la demande des consommateurs” a déclaré Apple lors de sa conférence.

Apple n’assumerait pas l’augmentation des taxes et imposerait donc directement le consommateur si les Etats-Unis venaient à adopter cette nouvelle réforme douanière. Reste à présent à voir si l’augmentation des prix concernerait uniquement les Etats-Unis ou impacterait également le vieux continent…