C’est une énième plainte pour contrefaçon dont Apple fait aujourd’hui l’objet. En cause : les commandes vocales de Siri, et plus particulièrement les produits qui contrôlent les accessoires connectés.

La société californienne SpeakWare accuse Apple d’avoir violé un de ses brevets, datant de 2002, concernant les commandes vocales. Est aussi pointée du doigt la façon dont les produits de la marque peuvent commander par la voix des accessoires connectés. En clair, les iPhone, iPad et HomePod enfreindraient le brevet en utilisant Siri pour contrôler par exemple tous les accessoires domotiques de la gamme HomeKit. Ce qui n’est pas très clair en revanche, c’est que SpeakWare ne semble pas être très présent sur Internet, ce qui fait dire aux experts que la poursuite pourrait bien être fausse.

Ce ne serait pas le premier “patent troll”, littéralement “troll de brevet” qui chercherait à s’en prendre à Apple. Beaucoup d’autres entreprises soit-disant bien implantées dans le secteur de la haute technologie cherchent à entamer des poursuites contre telle ou telle compagnie pour violation de la propriété intellectuelle de manière à récupérer de l’argent. SpeakWare ne fait pas exception à la règle et réclame rien de moins que des réparations pour dommages moraux, en plus de demander à Apple de régler les frais liés au procès. Reste donc à voir si la plainte est réellement fondée ou s’il ne s’agit que d’une tentative d’extorsion à peine déguisée.