Apple devrait fabriquer les écrans de ses iPhone grâce à l’implantation de l’entreprise Foxconn sur le sol américain.

Il n’est pas rare pour des entreprises de délocaliser leur production en fonction des performances et technologies des constructeurs étrangers. Apple ne fait pas exception puisque l’entreprise entretient une relation de dépendance avec Samsung pour l’approvisionnement de ses écrans OLED. Mais il semblerait que les choses pourraient évoluer d’ici quelques années.

En effet, l’un de ses constructeurs fidèles, Foxconn, vient d’entamer les travaux de constructions d’une usine aux États-Unis. Le Président des USA, Donald Trump, vient officiellement de lancer le chantier accompagné de Tery Gou, PDG de la firme taïwanaise. Les deux hommes ont creusé symboliquement ensemble une pelletée devant les caméras.

L’implantation de cette nouvelle usine dans le Wisconsin permettra de créer environ 15.000 emplois et devrait coûter près de 10 milliards de dollars. Pour le Président américain, il n’existerait pas de meilleur endroit sur Terre pour construire, embaucher et grandir que le sol américain. Une déclaration fidèle à sa volonté d’éviter l’exportation des grandes entreprises.

Apple avait déjà indiqué qu’elle souhaitait davantage fabriquer ses produits sur le marché intérieur. Cette nouvelle devrait faciliter les choses pour la Pomme.

La future usine Foxconn devrait pouvoir fabriquer des écrans LCD ultra haute définition pour le marché des télévisions ainsi que pour l’imagerie médicale. Mais Apple pourrait également compter sur son partenaire de longue date pour lui fournir les écrans LCD de ses iPhone.

Il semble encore trop prématuré pour l’instant de parler d’écran OLED fabriqué aux États-Unis. La firme Foxconn n’en a jamais produit, il faudra donc attendre pour voir apparaitre des iPhone aux écrans OLED américain. En attendant, il faudra se contenter des écrans Samsung, voire LG.