Une mise à jour des règles d’utilisation de l’App Store indique aux développeurs qu’il ne sera pas possible d’utiliser les ressources des appareils mobiles de la marque pour le minage.

D.R.
D.R.

La nouvelle mise à jour des conditions d’utilisation de l’App Store vient clairement mettre fin à toute ambition des développeurs pour le minage de cryptomonnaies sur iPad et iPhone. Les nouvelles conditions ont été dévoilées lors de WWDC, et vu que les développeurs sont obligés de passer par l’App Store pour proposer leurs applications, Apple met clairement un frein à l’engouement pour les cryptomonnaies.

Dans la section sur la compatibilité matérielle, Apple explique que toutes les applications « y compris celles contenant des publicités tierces, ne peuvent pas exécuter de processus en arrière-plan, comme le minage de cryptomonnaies ».

Apple clarifie également dans une section relative aux cryptomonnaies que les applications qui permettent un stockage de celles-ci (les applications de type « portefeuille »), devront être proposées par des développeurs faisant partie d’une organisation avérée. Les applications ne pourront pas miner directement, mais pourront être liées à un service de « cloud mining » ou toute autre solution de minage à distance.

En clair, Apple refuse que les performances de ses appareils mobiles soient utilisées pour le minage. Enfin, aucune application ne pourra rétribuer les utilisateurs en cryptomonnaies en échange de tâches à accomplir, ni encourager les utilisateurs à télécharger des applications ou encore poster des messages sur les réseaux sociaux.