L’Apple Watch d’un Anglais lui a sauvé la vie en le prévenant que son rythme cardiaque était beaucoup trop élevé, alors qu’il se sentait bien.

akrales_171113_2119_0074.0

Par chance, Kevin Pearson était déjà à l’hôpital pour accompagner son père à un rendez-vous quand son Apple Watch a attiré son attention sur le fait que son pouls atteignait 161 battements par minute. Un pouls aussi élevé est supérieur à celui des certains athlètes en plein effort, alors que Kevin était au repos.

Ne se sentant pas mal, Kevin suivit tout de même les instructions de sa montre, et s’assit en contrôlant son pouls pendant quelques minutes. Il se rendit compte que celui-ci ne descendit pas. Kevin craignait un dysfonctionnement de sa montre, mais décida tout de même de demander à un médecin de l’ausculter.

Grand bien lui en fasse, puisque le médecin lui diagnostiqua une fibrillation auriculaire et le dirigea en urgence vers un plus grand hôpital, où la gravité de la situation fut confirmée.

Kevin Pearson écrivit à Tim Cook, le CEO d’Apple, pour le remercier et a depuis réglé sa montre pour qu’elle le prévienne dès que son pouls dépasse les 120 battements par minute. « J’utilisais l’Apple Watch pour l’agenda et me motiver à faire du sport, principalement pour perdre du poids. Je n’avais jamais vraiment trouvé d’utilité au détecteur de rythme cardiaque et je ne savais même pas que la montre pouvait me prévenir si celui-ci était trop élevé », explique-t-il.

Apple a mis l’accent sur cette fonctionnalité de l’Apple Watch en encourageant les utilisateurs à prendre part au programme Apple Heart Study, en partenariat avec la faculté de médecine de l’université de Stanford. Ce programme permettra aux utilisateurs comme Kevin Pearson d’être mis en contact avec des cardiologues à la suite d’une alerte.