Selon le New-York Times, Apple se serait associé au groupe allemand Volkswagen pour la conception de ses véhicules autonomes, après des années de négociations.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Ce matin, le New-York Times rapporte que le géant Apple viendrait finalement de signer un partenariat avec le géant automobile allemand Volkswagen, pour la conception de son premier véhicule autonome. Selon le journal new-yorkais, Volkswagen n’était pourtant pas le premier choix d’Apple. La firme américaine aurait tenté durant des années de trouver un accord avec BMW et Mercedes, mais les deux géants de l’automobile allemands ne souhaitaient pas laisser à Apple la possibilité de contrôler intégralement l’expérience utilisateur et la relation avec le client.

Plusieurs autres groupes auraient été approchés, dont Nissan et MacLaren. Là aussi, certains aspects d’un partenariat auraient empêché un “deal” avec les constructeurs.

Finalement, Apple aurait porté son choix sur Volkswagen, qui était à l’époque plongé en plein Dieselgate, et accusait plusieurs années de retard sur ses concurrents dans le domaine de la conduite autonome.

La signature du deal aurait conduit à la fabrication d’une refonte du mini-van Volkswagen T6, qui sera converti par Apple en navette autonome.

Dans un premier temps, l’objectif est de créer un véhicule autonome fonctionnel qui sera utilisé pour transporter les employés de la pomme sur le campus du géant informatique, à Cupertino. L’objectif est de mettre en place le projet pour fin 2018.

Compte tenu des difficultés rencontrées par Apple dans ce secteur, difficile de dire pour le moment si le “projet titan” finira par prendre son envol. Initialement, Apple était censé concevoir un véhicule de A à Z. Le groupe informatique avait ensuite décidé de se rediriger vers la conception d’une interface et d’un système de conduite autonome. Aucun constructeur – à l’exception de Volkswagen – n’aurait toutefois accepté de travailler avec lui.