Apple fait son entrée dans le Top 5 des plus gros vendeurs d’enceintes dites “intelligentes”. L’entreprise américaine aurait en effet écoulé environ 600.000 HomePod dans le monde au 1er trimestre 2018, selon le cabinet Strategy Analytics.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Il se serait vendu au total quelque 9,2 millions d’enceintes de ce type dans le monde entre janvier et mars 2018. Amazon apparaît toujours comme le large leader du marché avec 4 millions d’enceintes de sa gamme Echo vendues, devant Google et ses 2,4 millions d’enceintes Home ayant trouvé preneur. Suivent Alibaba (700.000), Apple (600.000) et Xiaomi (200.000). A noter que le HomePod d’Apple n’est sorti qu’en février, ce qui fausse un peu ce classement puisque sur trois mois Apple aurait certainement vendu plus d’enceintes intelligentes qu’Alibaba.

En un an le secteur s’est terriblement développé, avec l’arrivée de nouveaux acteurs tels que les chinois Alibaba et Xiaomi mais donc aussi Apple. Si Amazon garde sans surprise la tête du classement et voit ses ventes plus que doubler en un an, sa part de marché a mécaniquement fondu pour passer de 81,8% à 43,6%. Pour le moment, Google demeure son plus sérieux challenger avec des ventes multipliées par 8 en un an (26,5% de parts de marché).

Toujours pas sorti en France, où son arrivée serait pourtant imminente, le HomePod d’Apple est disponible aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie. Cette enceinte intelligente se démarque surtout de la concurrence par sa qualité audio puisqu’elle est capable de diffuser de la musique à 360 degrés et utilise une technologie de reconnaissance spatiale qui détermine son positionnement dans la pièce afin d’adapter en conséquence le son émis. Son assistant vocal, Siri, permet quant à lui d’accéder de manière privilégiée à l’offre d’Apple Music ou encore de contrôler l’ensemble des produits domestiques connectés à HomeKit.