Apple continue de travailler au remplacement des processeurs Intel par des puces maison sur ses ordinateurs. Celles-ci pourraient apparaître en 2020.

Apple T1

Apple désire depuis quelques années remplacer les puces Intel de ses appareils par ses propres puces ARM conçues en interne. C’est le média Bloomberg qui en parle dans son article dédié à ce projet répondant au nom de code Kalamata (qui est le nom d’une ville grecque entièrement reconstruite après un tremblement de terre).

Un nouveau départ est donc envisagé en 2020 par Apple, dont seuls les ordinateurs ne disposent pas encore de puces ARM maison. En effet, iPhone, iPad et même l’Apple Watch disposent de l’architecture ARM en tant que processeur principal. Le CPU est toujours fourni par Intel, notamment sur les derniers MacBook Pro et iMac Pro qui disposent en complément de puces T1 et T2 maison qui gèrent entre autres la Touch Bar et Touch ID.

Ce changement favoriserait d’une part le fameux projet Marzipan, qui vise à rendre similaire les interfaces macOS et iOS, permettant aux développeurs de ne programmer leurs applications que pour une seule plateforme. Et puis, d’autre part, Apple ne serait plus dépendant d’Intel, ce qui lui donnera la possibilité d’inclure à son rythme et sans l’influence d’un tiers, ses nouvelles fonctionnalités.