Le Département pour la Sécurité Nationale américain aurait fait l’acquisition d’une boite qui permettra aux forces de l’ordre de pirater des iPhone pour récupérer des données sensibles.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

En conflit avec Apple depuis plusieurs mois, le Département pour la Sécurité Nationale américain viendrait de faire l’acquisition d’une boite “à pirater des iPhone”, selon Motherboard.

L’accessoire permettrait aux autorités de récupérer des données sensibles stockées sur des iPhone de criminels, victimes ou terroristes qui n’ont pas communiqué le mot de passe pour débloquer l’accès au terminal.

Développé par une société spécialisée dans le piratage de smartphones, l’objet exploite une faille de sécurité d’iOS qui n’a pas été publiquement révélée, et permettrait d’accéder aux données chiffrées de l’utilisateur sans devoir utiliser un mot de passe.

Le prix de vente de cette “boite à pirater l’iPhone” avoisinerait actuellement les 15.000$ l’unité. Outre les Etats-Unis, l’Inde aurait également passé commande auprès de la startup.