Ralentissement des iPhone: la justice américaine s’en mêle

Par posté le 31 janvier 2018

Après la France et l’Italie, c’est au tour des autorités américaines d’ouvrir une enquête fédérale sur l’affaire du Batterygate.

DOJ

Le Département de la Justice des États-Unis (DoJ) et l’organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers (SEC) viennent d’ouvrir une enquête autour de l’obsolescence programmée des iPhone. Bloomberg signale que l’enquête n’en est qu’à ses débuts et que les autorités s’intéressent à leur tour à l’éventuelle infraction des règles de communication de la part d’Apple qui a délibérément ralenti ses iPhone sans le mentionner de manière claire à sa clientèle.

Depuis la découverte de l’existence du bridage des iPhone plus anciens (notamment le modèle 6 et 6s), dont les performances étaient volontairement réduites pour augmenter la durée de vie des batteries, Apple doit faire face à plusieurs plaintes à travers le monde, avec notamment déjà plusieurs procès éparpillés aux États-Unis. Cette fois, il s’agit donc bien d’une enquête fédérale qui a été mise en place.

Du côté de l’Europe, le 5 janvier, la parquet de Paris ouvrait son enquête suite à une plainte de l’association HOP (Halte à l’obsolescence programmée) qui accuse Apple d’appliquer une « stratégie globale d’obsolescence programmée en vue d’augmenter ses ventes ». Plus tard dans le mois, c’était au tour de l’autorité garante de la concurrence en Italie (AGCM) de lancer une procédure afin d’établir si le constructeur avait fourni des mises à jour qui dégradent intentionnellement les performances de ses smartphones. Même cas de figure en Corée du Sud.

Afin de calmer le jeu, Apple a fait des “excuses” publiques et a reconnu son erreur de communication, allant même jusqu’à réduire le coût de remplacement d’une batterie altérée. La firme a également promis une future mise à jour qui embarquera une fonctionnalité permettant de choisir si l’on souhaite privilégier la batterie ou les performances. Malheureusement pour Apple, il semblerait que toutes ses tentatives d’excuses ne calment pas les autorités…

Rédacteur sur les plateformes Geeko et Belgium-iPhone, je suis un cinéphile acharné ainsi qu’un authentique gamer, amateur de technologies. Trois noms incontournables qui ont forgé ma geekitude grâce à leur génie: John Carpenter, Shigeru Miyamoto et Steve Jobs.
Twitter : @SamuelTub

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>