L’incroyable histoire des premiers émojis de l’iPhone

Par posté le 27 janvier 2018

Héritiers DES émoticônes, les Emojis d’Apple fêtent cette année leurS 10 ans. L’occasion pour l’un de leurs créateurs de revenir sur son expérience au sein de l’équipe de design d’Apple.

popular-emoji-designed-by-guzman-and-raymond

On les utilise presque quotidiennement, ils ont même fait l’objet d’une adaptation cinématographique, mais, au final, on sait peu de choses sur les héritiers des smileys : les Emojis. Le terme en lui-même provient du japonais, mais il a été popularisé et anglicisé en 2008 par une équipe de designers d’Apple. Angela Guzman, ancienne-stagiaire et employée de la Pomme a voulu fêter les 10 ans de ces étranges icônes en expliquant dans un long post sur son blog comment elle a vécu la création de ces petits bonhommes.

C’est lors d’un stage au sein d’Apple qu’Angela Guzman s’est vue confier la tâche de confectionner les futurs Emojis. Avec l’aide de son illustre mentor Raymond, un designer de renommée mondiale, la jeune femme s’est penchée pendant de nombreux mois sur l’étude de l’iconographie, une discipline qui demande « humilité et artisanat », comme lui a enseigné Raymond.

Un enseignement qui lui a énormément appris, comme on peut le lire sur son blog : ” Raymond m’a appris tout ce qu’il y avait à savoir sur le design d’icônes. Je ne savais pas que lui, mon humble mentor, était l’un des meilleurs concepteurs d’icônes au monde. En d’autres termes, je me suis assis à côté de l’un des meilleurs iconographes, j’ai eu le temps de m’entraîner, tout en échangeant des histoires de notre enfance dans le sud de la Floride, y compris nos voyages à Pollo Tropical. Leçon d’humilité, assurée.

2008-emoji

Le premier émoji qu’elle a conçu était la bague de fiançailles qui lui a pris une journée entière à réaliser pour détailler les moindres recoins de l’objet : ” Mon premier Emoji était la bague de fiançailles, et je l’ai choisi parce qu’il avait des textures difficiles comme le métal et un bijou à facettes, difficile à reproduire pour un débutant. L’anneau de métal seul m’a pris une journée entière.

Reproduire les textures et les moindres détails d’un objet de la vie réelle lui demandait beaucoup de temps, dont une majorité tenait dans le fait que, justement, elle voulait coller le plus possible à la réalité. C’est pourquoi elle passait des heures à zoomer sur les pixels de ballons de football ou d’une aubergine pour reproduire le cuir du ballon ou les ombres sur les fruits et légumes.

En dix ans, les Emojis sont devenus très populaire et les travaux de Guzman et de Raymond ont ouvert la voie à au récent projet d’Apple avec les Animojis, des émojis animés, grâce à la réalité augmentée, permettent de reproduire les mouvements faciaux de celui qui se prend en vidéo. Depuis l’avènement des premiers icônes, leur nombre n’a cessé d’augmenter, proposant toujours plus de façons d’interagir avec ses amis.

Angela Guzman garde un très bon souvenir de son stage chez Apple, un moment de riche d’enseignement technique, mais aussi humain grâce à son respect pour son mentor, qui s’est transformé en amitié. L’ancienne stagiaire d’Apple travaille aujourd’hui chez Google en tant que conceptrice de design.

Pigiste chez Geeko et Belgium-iPhone.
Twitter : @JennMrtns

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>