Il surpasse les Samsung Galaxy Note 8 et S7 Edge.

Crédit photo : Cetizen.
Crédit photo : Cetizen.

Avec la sortie d’un nouvel appareil, des petits malins s’amusent toujours à réaliser des montagnes de tests, tous plus farfelus les uns que les autres. Un des derniers en date concerne l’iPhone X et la capacité de son écran OLED à résister au Burn-In.

Le Burn-In est un phénomène qui était assez répandu sur les écrans à technologie plasma et qui se retrouve aussi sur les dalles OLED, dans une moindre mesure. Il se traduit en pratique par une image qui reste « imprimée » sur l’écran de l’appareil (téléphone, télévision etc.) une fois celui-ci éteint, après qu’il a affiché une image fixe pendant un certain temps. Le site coréen Cetizen a donc essayé de provoquer un Burn-In sur l’écran du X, process qui aura pris 510 heures à réaliser.

Le test a également été conduit sur un Samsung Galaxy Note 8 ainsi qu’un S7 Edge et les smartphones asiatiques montrent des écrans beaucoup plus marqués par le phénomène. Heureusement, une dalle marquée par le Burn-In n’est pas forcément complètement irrécupérable. Il suffit, quand l’image n’est pas trop présente sur l’écran, de passer un autre contenu (visionner une vidéo par exemple), ce qui aura pour effet d’estomper l’image statique puis de la faire complètement disparaître.

En conclusion, pas de craintes à avoir avec le flagship des smartphones Apple. Dans le cadre d’une utilisation normale, aucun risque de voir apparaître la moindre trace de Burn-In sur l’écran OLED de l’iPhone X. Rassurant pour un objet dont le prix de base est de 1.159 € en Belgique.