Plusieurs propriétaires d’iPhone X se sont plaints auprès de techniciens que le système de reconnaissance Face ID ne parvenait pas à les distinguer.

face id Chine

Il y a quelques jours, une jeune femme habitant Nanjing est parvenue à déverrouiller l’iPhone X de son amie en présentant simplement son visage devant la caméra. Après avoir appelé le service d’assistance d’Apple, la propriétaire de l’appareil s’est rendue dans un Apple Store avec son amie pour prouver ses dires. Les deux femmes ne se ressemblant pas (voir photo ci-dessus), le responsable du magasin a accepté d’échanger l’iPhone X défectueux contre un modèle neuf.

Mais un autre cas similaire, reporté par le DailyMail, fait état que Face ID aurait également confondu une mère quarantenaire et son fils, un adolescent d’une quinzaine d’année, qui a pu déverrouiller le téléphone de sa génitrice. Le père s’est alors lui aussi rendu dans un Apple Store, mais le technicien sur place n’a pas fait preuve de beaucoup de délicatesse. En regardant une photo de la mère et du fils, ce dernier a répondu qu’au vu de leur ressemblance, il était normal que Face ID se soit trompé.

Il n’en a pas fallu plus pour que certains médias chinois déclarent l’iPhone X incapable de discerner ses habitants les uns des autres, accusant même la technologie d’être “raciste”. Depuis son apparition, Apple maintient que son système de reconnaissance faciale est fiable et que ce genre de cas de figure ne doit théoriquement se produire qu’une fois sur un million.