Après le retrait de plusieurs VPN de l’App Store cet été et le blocage partiel de WhatsApp (dont les conversations sont chiffrées), le gouvernement chinois a fait retirer Skype des boutiques d’applications en ligne, dont l’App Store d’Apple.

Skype Chine

La Chine a une fois de plus agi drastiquement en matière de renforcement du contrôle des flux d’information circulant sur les services VoIP en faisant retirer Skype de l’App Store et d’autres boutiques en ligne d’applications. « Nous avons été informés par le ministère de la Sécurité publique qu’un certain nombre d’applications de VoIP ne respectaient pas la législation locale. Par conséquent, ces applications ont été retirées de l’App Store en Chine », a déclaré une porte-parole d’Apple au New York Times.

Microsoft a pour sa part indiqué que Skype avait été « temporairement retiré » de l’App Store et qu’il travaillait à le « réintégrer dès que possible. » D’ailleurs le service est encore disponible pour ceux qui auraient téléchargé Skype avant son exclusion.

La Chine, qui possède la politique en ligne la plus restrictive (ayant déjà par le passé évincé Gmail, Facebook, Twitter ou encore Snapchat), soutient que les différentes formes de censure mises en place sur son territoire sont nécessaires pour sa sécurité nationale.