Apple n’a pas encore déployé une mise à jour permettant de protéger ses propres appareils de la très grosse faille de sécurité qui affecte actuellement tous les appareils capables de se connecter à un réseau Wifi.

wifi1

La faille de sécurité qui affecte tous les appareils capables de se connecter à un réseau Wifi a semble-t-il pris de court la plupart des géants du tech.

La faille de sécurité en question, identifiée par des chercheurs de l’Université de Louvain, permet à des pirates de dérober les données personnelles des utilisateurs – en ce compris les mots de passe et les flux de données non-sécurisés en provenance des routeurs, objets connectés et smartphones connectés à un réseau wifi. Hier, on apprenait ainsi que plus de 40% des smartphones Android étaient concernés.

Située au niveau du protocole WPA 2, la faille donne un accès illimité aux données des utilisateurs connectés à un réseau wifi. Une mise à jour de tous les appareils exploitant le protocole WPA 2 est donc nécessaire.

Assez étrangement, seul Microsoft a mis à disposition de ses clients un correctif permettant de reboucher la faille dans son système d’exploitation Windows 10. Google et Apple n’ont en revanche pas fait preuve d’une grande réactivité.

La firme de Cupertino a certes déployé hier un premier correctif, mais celui-ci n’est pour l’instant disponible qu’aux développeurs, dans les versions bêtas des dernières versions de macOS, watchOS, et tvOS. La déploiement de la mise à jour auprès du grand public pourrait donc prendre plusieurs jours, voire même semaines.

Vu les dangers que représente cette faille, mieux vaudra donc se montrer réactif pour mettre à jour son smartphone.