Comme l’iPhone 7s, l’iPhone 9 ne devrait jamais voir le jour.

iphone x name

En présentant un iPhone “10”, Apple a surpris de nombreux analystes, qui ne s’attendaient pas à voir débarquer un nouveau modèle d’iPhone portant le numéro 10 en chiffres romains. Disruptive, la stratégie employée par Apple soulève aujourd’hui de nombreuses questions, et notamment sur le nom que portera le prochain modèle d’iPhone.

En passant de l’iPhone 7 à l’iPhone 8, Apple a déjà créé une rupture dans sa gamme de produits, sautant pour la première fois le modèle “S”. Une rupture qui vise avant tout à montrer la grosse évolution qu’a connu le smartphone de la Pomme, de l’iPhone 7 à l’iPhone 8. Le passage du 7 au 8 ne devrait toutefois pas trop handicaper Apple pour la suite des opérations.

En revanche, le passage de l’iPhone 7 à l’iPhone 10 (ou iPhone X) sème un doute sur la stratégie commerciale du groupe. Car si sauter une génération d’appareils est une astuce intelligente pour montrer une évolution technologique, aucune constructeur n’avait osé sauter deux générations de produits jusqu’ici.

En passant de Windows 8 à Windows 10, Microsoft avait employé exactement la même tactique qu’Apple. Le géant informatique souhaitait à la fois attirer le regard du consommateur sur les nouveautés introduites par la nouvelle version de Windows – beaucoup plus évoluée que Windows 8 -, et forcer inconsciemment les propriétaires de machines sous Windows 7 à upgrader leur version du logiciel. Difficile en effet de se sentir à l’aise lorsqu’on travaille encore sous Windows 7 alors que Windows 10 est sorti…

A la différence de Microsoft toutefois, Apple a opté pour des chiffres romains, pour éviter que les acheteurs de l’iPhone 8 se sentent lésés par le saut générationnel. Si, officiellement, Apple appelle son nouveau smartphone l’iPhone “10”, le consommateur lira sur la boite “iPhone X”, et pensera qu’il s’agit davantage d’une édition spéciale du smartphone.

Reste que, dans la pratique, passer de l’iPhone 7 à l’iPhone 10 pose quelques gros soucis de nomenclature.

D’une part, parce que le prochain smartphone d’Apple ne pourra pas s’appeler l’iPhone 9, auquel cas le consommateur aurait l’impression de “retourner en arrière”. D’autre part, parce qu’il semble fort peu probable qu’Apple commercialise un iPhone “XI” ou iPhone “11”. Le géant informatique pourrait tout simplement choisir, à l’image de Microsoft d’abandonner toute forme de nomenclature et de nous livrer des iPhone, iPhone Plus et iPhone X remis au goût du jour, chaque année, ou de repartir d’une feuille blanche.

Quelle que soit la solution pour laquelle Apple optera, l’iPhone 9 ne devrait en tout cas plus faire partie des plans de la Pomme.