Un mystérieux virus sévit depuis 5 ans sur Mac

Par posté le 29 juillet 2017

Un chercheur en sécurité a découvert un malware sur Mac OS, qui sévit depuis plusieurs années.

Crédit photo : AFP

Crédit photo : AFP

Le malware, nommé Fruitfly, a été détecté en janvier 2017. Le chercheur en sécurité pour Synack, Patrick Wardle, a récemment détecté une variante du virus qui serait présente depuis au moins cinq ans. Les capacités de ce logiciel-espion couvrent plusieurs fonctionnalités comme l’activation des webcams et micros, la modification d’un fichier ou l’enregistrement de la saisie clavier. Le hacker peut alors surveiller les gestes de l’utilisateur mais aussi subtiliser ses données. Fruitfly a touché 400 appareils selon Mashable, principalement aux États-Unis, mais le chiffre pourrait être revu à la hausse selon le chercheur en sécurité.

Patrick Wardle voit dans ce virus une attaque sans but financier : Un hacker a conçu ce malware pour espionner des utilisateurs, sûrement pour des raisons perverses, en précisant que le malware a été conçu pour de la surveillance de pointe. Le chercheur, qui a déjà travaillé pour la NSA, a déjà vu ce type de surveillance auparavant mais d’habitude, on voit ça dans des logiciels gouvernementaux ou d’État-nation selon lui.

Patrick Wardle estime que les créateurs de cette variante de Fruitfly avaient déjà abandonné leur malware. La menace est d’ailleurs en partie oubliée puisque les adresses des serveurs et les noms de domaines utilisés par le malware sont déjà désactivés.

Un commentaire

  1. max

    1 août 2017 at 11 h 24 min

    Ha ? Le virus en question ne s’appelle pas osx?

    Plus sérieusement, ce genre d’article est bien la preuve que les gars des Apple store, fnac et consorts racontent n’importe quoi sur la sécurité informatique de leurs appareils. Même des responsables sécurité chez Apple ont déjà avoué qu’OS X était moins bien protégé qu’un certain autre OS très connu.

    Alors si un vendeur vous affirme que ses produits sont “invulnérables”, fuyez, c’est qu’il en sait encore moins que vous en informatique.

    L’autre preuve qu’amène cet article, c’est que Le Soir peut écrire pour tout et n’importe quoi.
    400 victimes ? C’est pas la rubrique des chiens écrasés, si ?

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>