Si Trump tient ses promesses électorales, Apple pourrait acheter Netflix

Par posté le 8 mai 2017

La firme de Cupertino a dépassé la barre des 250 milliards de dollars de trésorerie. Depuis, les rumeurs vont bon train en ce qui concerne les investissements qu’elle pourrait opérer.

Crédit : AFP

Crédit : AFP

D’un côté, Apple connait une période luxuriante, preuve en est avec sa trésorerie estimée à 256 milliards de dollars, de l’autre, Netflix attire toujours les convoitises de différentes sociétés. Il n’en fallait pas plus pour que certains avancent un rapprochement entre les deux firmes.

En 2016, un rachat du service de streaming par la firme de Cupertino était déjà évoqué par certains médias. D’ailleurs, Apple souhaiterait développer un service de streaming complémentaire à Apple Music et que cette donnée serait à la base de la rumeur susmentionnée. A l’inverse, Eddie Cue, vice-président senior des services et logiciels internet pour la Pomme, avait laissé planer le doute en déclarant à l’époque qu’Apple ne désirait pas concurrencer Netflix mais plutôt créer sa propre plateforme de vidéos à la demande.

Aujourd’hui, cette possibilité d’acquérir Netflix revient à l’ordre du jour par l’intermédiaire d’une lettre envoyée par des gestionnaires de fonds aux clients. Un analyste de Citibank, Jim Suva, y indique qu’une réduction de 25% des taxes liées au rapatriement des bénéfices stockés à l’étranger pourrait offrir à Apple de quoi passer à l’action dans le cadre de l’éventualité du rachat de Netflix. En effet, une réduction de ces taxes permettrait à la Pomme de rapatrier 220 milliards de dollars qui seraient alors dédiés à des acquisitions et des rachats.

Rappelons qu’une diminution de ces taxes était l’une des promesses faite par Donald Trump lors de sa campagne électorale afin de convaincre Apple de déménager ses usines aux USA.

Jim Suva a été jusqu’à dresser une liste de cibles pour l’entreprise parmi lesquelles Netflix occupe la première position. L’analyste précise que cette acquisition aurait 40% de chances d’aboutir. Un autre argument de poids quant à la possibilité de voir un tel rachat devenir réalité concerne la stratégie mise en place par Tim Cook : si celui-ci mise sur l’investissement dans le développement de nouveaux appareils, il procède aussi régulièrement à des acquisitions.

Enfin, dans la liste de Jim Suva, on retrouve également Hulu, Activision Blizzard, Electronic Arts ou encore Tesla. Cependant, l’analyste ajoute que la probabilité que l’une d’entre elles soit acquise par la Pomme reste très faible (10%).

Content Generator @Geeko, @BelgiumiPhone.
Twitter : @RmiLach

Un commentaire

  1. nks_

    9 mai 2017 at 20 h 59 min

    Pourquoi Apple s’encombrerait de Netflix au lieu d’un petit poisson, alors qu’ils ne se sont pas encombrés de grosses firmes comme Deezer ou Spotify pour le streaming musical ?

    Activision/Blizzard, EA sont des éditeurs de jeux vidéo… Pourquoi donc Apple achèterait des firmes créant des logiciels que ses machines sont incapables de faire tourner (correctement) ?
    Donnez un mac à un “gamer”, il s’en servira comme tapis de souris.
    Le jour où Apple aura compris comment créer une machine performante, c’est qu’ils auront été rachetés par Microsoft/Asus/Dell/…

    Tesla ? Alors qu’on désigne souvent Apple comme étant sa poubelle, récupérant les ingénieurs que cette dernière n’a pas embauché ? Il y a peu de chances qu’Elon Musk laisse son entreprise aux griffes de M. Cook.

    Aaah, ces “analystes” qui nous sortent leurs grands délires…

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>