Une voiture autonome d’Apple photographiée sur une route de Californie

Par posté le 28 avril 2017

Le géant de l’informatique testerait actuellement ses véhicules autonomes sur les routes de Californie.

Crédit photo : Bloomberg

Crédit photo : Bloomberg

Le groupe californien avait reçu le mois dernier l’autorisation de tester ses véhicules autonomes sur les routes de Californie. On était toutefois loin de s’attendre à ce que l’entreprise engage aussi rapidement des tests en conditions réelles.

Hier, Bloomberg a diffusé une première image d’une “Apple Car” autonome.

Le groupe californien aurait équipé une Lexus RX450h de toute une série de capteurs et caméras, qui lui permettent de se mouvoir de manière parfaitement autonome – sans aucune intervention humaine. Une technologie qui n’est pas sans rappeler celle employée par Google depuis des années pour ses véhicules autonomes, qui ont déjà sillonné plusieurs dizaines de milliers de kilomètres sur les routes californiennes.

Alphabet, la maison-mère de Google, a d’ailleurs entrepris un test en conditions réelles en mettant à disposition des citoyens de Phoenix, en Arizona, 500 monospaces autonomes.

Selon Bloomberg, Apple n’aurait pas développé lui-même la technologie, et afficherait un retard considérable sur Google. Le groupe informatique aurait toutefois la volonté de devenir un acteur incontournable dans le domaine des véhicules autonomes, dans le but sans doute de vendre sa technologie aux constructeurs automobiles.

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

4 Comments

  1. terre4210

    28 avril 2017 at 13 h 12 min

    L’avenir de l’automobiliste n’est vraiment pas réjouissant. On a déjà des voitures bourrées de gadgets inutiles mais là, avec la voiture autonome, même plus envie de rouler.

    • Samuel Martinquet

      28 avril 2017 at 14 h 22 min

      Jusqu’au jour ou ces “gadgets” sauveront la vie d’un de vos proches.

  2. Z3R0C00l1500

    28 avril 2017 at 16 h 05 min

    Quand on sait que c’est le facteur humain qui pose le vrai problème, il est grand temps de retirer ces chimpanzés du volant. Et je m’inclus entièrement dans cette dernière remarque.

  3. Ken

    28 avril 2017 at 19 h 30 min

    C’est sûr que le plaisir de conduire ne sera plus même… l’infrastructure aux US (routes larges avec plusieurs bandes de circulation) permet le déploiement à large échelle, en Europe, ça va être un peu plus difficile.

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>