Capacité de stockage des iPhone : le tribunal tranche en faveur d’Apple

Par posté le 6 avril 2017

L’organisation de défense des consommateurs Test-Achats a essuyé un premier échec dans son bras de fer contre Apple.

Crédit photo : AFP

Crédit photo : AFP

Le tribunal de commerce a rendu un premier verdict dans le cas qui oppose Test-Achats à Apple, rapportait le journal L’Echo ce jeudi matin. L’organisation de défense des consommateurs accusait le géant américain de pratique commerciale déloyale et de violation de l’obligation générale d’information, en pointant du doigt un manque d’information au niveau de la capacité de stockage de ses smartphones.

Selon le tribunal, la communication d’Apple ne serait pas mensongère. D’une part, parce que le groupe californien a entre temps ajouté une mention sur son site internet, précisant que la capacité de stockage réelle de ses smartphones pouvait varier selon de nombreux facteurs. D’autre part, parce que les juges estiment que les gens qui achètent ce type de produit se renseignent généralement sur le produit avant de se rendre en magasin.

Ajoutons à cette argumentation le fait qu’outre Apple, tous les autres fabricants de smartphones, de tablettes et d’ordinateurs, ne précisent pas non plus la capacité de stockage réelle de leurs produits. L’installation du système d’exploitation, de plusieurs applications et logiciels explique en effet la différence entre la capacité de stockage annoncée et la capacité réelle des appareils, qui peut varier du simple au double selon la marque et le modèle.

L’organisation de défense des consommateurs Test-Achats a déjà indiqué qu’elle ferait appel.

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

2 Comments

  1. Xavier Van Aubel

    6 avril 2017 at 17 h 24 min

    Si l’article est fidèle au jugement, c’est un piètre argumentaire du juge, en tous cas sur le deuxième point. Ainsi donc, ce serait au consommateur de faire des recherches pour vérifier que la mention sur les produits qu’on lui vend n’est pas trompeuse ? C’est absurde.

  2. piano

    7 avril 2017 at 23 h 19 min

    pour ma part je pense qu’il appartient au consommateur de faire un travail d’information, Test-Achats décharge ses utilisateurs de cette démarche il n’est dès lors pas étonnant de voir des consommateurs “déçus” de leurs acquisitions. Dans le cas de smartphones ou d’ordinateurs on peut facilement les alléger de tous les softwares inutiles ( ils ont dans l’appli un bouton ” désinstaller” … un peu d’intelligence ne nuit pas

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>