L’incroyable fiasco du Power CD, le lecteur CD d’Apple

Par posté le 4 mars 2017

Le Power CD reste l’un des plus gros fiascos de l’histoire d’Apple.

Crédit : D.R.

Crédit : D.R.

Apple a un catalogue de produits diversifié au sein duquel on retrouve évidemment l’iPhone, mais aussi l’iPad, le MacBook Pro ou encore l’Apple TV. Pourtant, d’autres appareils ne sont pas aussi connus et n’ont pas reçu l’attention du public espérée par la Pomme.

On retrouve ainsi notamment la console de jeu appelée Pippin mais aussi le Power CD.

C’est en 1993 que cet appareil voit le jour, soit près de 10 ans après la sortie du Discman, le célèbre lecteur de CD portable de Sony. Le Power CD se veut un produit révolutionnaire parce qu’il propose quelques fonctionnalités supplémentaires par rapport au produit de Sony. Tout d’abord, l’appareil offre l’opportunité de lire des CD de photos Kodak sur son téléviseur. Si le fait de passer d’une photo à une autre ou de tout simplement charger les clichés sur le téléviseur prenait du temps, Apple avait au moins le mérite de proposer cette innovation. D’autres options existaient également comme le zoom ou la rotation.

Ensuite, le Power CD permettait aussi de lire des CD-Rom. Autrement dit, le lecteur CD d’Apple pouvait lire différents types de disques. Pour ce faire, il était possible de le brancher à plusieurs supports. Pour écouter un CD, l’utilisateur pouvait l’intégrer à sa chaîne hi-fi, le relier à sa télévision pour regarder des photographies ou encore le connecter à un Mac pour lire un CD-Rom.

Crédit : D.R.

Crédit : D.R.

Pourtant, ces fonctionnalités n’ont pas permis au Power CD d’éviter d’intégrer la liste des fiascos de la firme de Cupertino. La faute, notamment, à son côté “portable”. Si la Pomme en avait fait un argument de vente, dans les faits l’appareil pesait tout de même 1,4 kilo et mesurait 22 centimètres de large. Il était donc certes transportable chez un ami ou sur son lieu de travail mais au quotidien, il s’avérait relativement difficile à emmener partout avec soi.

A cela, s’ajoute le maigre succès des CD de photos, qui a précipité le fiasco du Power CD.

La Pomme n’abandonnera pas totalement l’idée de permettre à ses clients d’écouter de la musique puisque quelques années plus tard, elle intégrera un lecteur de CD dans ses Mac, avant de révolutionner l’industrie avec son célèbre iPod.

Journaliste @Geeko, @BelgiumiPhone.
Twitter : @RmiLach

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>