Retour sur la Pippin, la console de jeux d’Apple

Par posté le 26 février 2017

La société Apple s’est illustrée dans de nombreux domaines dont celui du jeu vidéo.

pippin
Aux côtés des appareils produits et imaginés par la Pomme, on retrouve bien sûr l’iPhone, le Mac, l’iPod mais aussi d’autres, assez vite oubliés. Dans cet ordre d’idées, on pense à la Pippin, une console de salon avec laquelle la firme de Cupertino comptait concurrencer Sony, Nintendo et Sega.

La console d’Apple vit le jour en 1996 et d’ailleurs, 100.000 unités furent produites. Cependant, le contexte de l’époque n’était pas des plus propices à l’introduction sur le marché d’une nouvelle console. En effet, on retrouvait déjà des grands noms sur le marché comme celui de Sony qui avait déjà sorti sa Playstation 1 depuis un an ou deux (en fonction des régions du monde). La Nintendo 64, quant à elle, est sortie, selon les continents, en 1996-1997. En d’autres mots, Apple devait mettre en avant des arguments importants pour espérer faire son trou sur le marché des consoles. Et ce ne sera jamais vraiment le cas.

De plus, la Pippin proposait un catalogue de jeux assez limité par rapport à la concurrence. Par exemple, la Nintendo 64 est sortie en même temps que Super Mario 64 dont les qualités ne sont plus à souligner tant elles sont indéniables.

A l’inverse, si Sony ne gratifie pas la première Playstation d’un must-have absolu à sa sortie, force est de constater que plusieurs jeux de différents types sont proposés à la vente et permettent de convaincre de nombreux acheteurs.

Aussi, il ne faudrait pas oublier la Saturn de Sega qui, même si elle est considérée comme un échec commercial, s’est tout de même écoulée à presque 10 millions d’unités.

Un partenaire nommé Bandai

“Pippin” ne constitue qu’un diminutif du véritable nom de la console commercialisée dans les années 90 par Apple. Sa dénomination exacte est “Bandai Pippin”. En effet, c’est Bandai qui a permis de commercialiser la console en question.

pipiin

La console est hybride au sens où elle fait à la fois office de console de salon et, dans une moindre mesure, d’ordinateur. Dans cet ordre d’idées, la Pippin permettait à l’utilisateur/joueur de surfer sur le web. D’ailleurs, elle était pourvue d’un processeur Power PC 603e, soit l’un de ceux que l’on retrouvait dans les Mac de l’époque.

Mais comme expliqué plus haut, ces quelques arguments de vente n’ont pas permis à la Pippin de titiller les acteurs déjà présents sur le marché du jeu vidéo.

La Pippin aura finalement été un flop commercial avec moins de 50.000 pièces vendues. Il est possible d’en trouver sur des sites d’occasion ou d’enchères comme Ebay à des prix particulièrement élevés : son faible nombre de ventes la rendant assez prestigieuse.

278619-front
Journaliste @Geeko, @BelgiumiPhone.
Twitter : @RmiLach

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>