En un an, l’Apple Watch a vu ses ventes reculer de plus de 71%.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Les ventes de montres connectées se portent mal. Et sans surprise, c’est le principal acteur du marché, Apple qui encaisse le plus gros choc. Au cours des 12 derniers mois, ses ventes d’Apple Watch auraient reculé de plus de 71% selon IDC.

Si Apple reste le plus gros vendeur de montres connectées de la planète, ses parts de marché continuent de régresser, et ce malgré la sortie de sa Series 2, sa nouvelle montre connectée dévoilée en septembre dernier.

Au cours du dernier trimestre, Apple n’aurait vendu qu’1,1 million d’Apple Watch dans le monde, ce qui représenterait environ 40% du marché des montres connectées – mais seulement 4,9% du marché des wearables, sur lequel Fitbit règne en maître avec 23% de parts de marché.

Le fabricant qui enregistre la plus grosse progression des ventes sur le segment des montres connectées n’est autre que Garmin, qui prend la deuxième place du podium, juste devant Samsung. Tout comme Apple, Lenovo enregistre également un important repli des ventes.

Globalement, le marché évolue mais de manière très timide. Trop. Apple, qui était parvenu à s’emparer du leadership du marché dès la commercialisation de son Apple Watch de première génération, continuera-t-il à investir dans une technologie qui ne lui rapporte que trop peu et qui ne décollera peut-être jamais? La question reste ouverte.

En attendant, Apple espère sans doute faire grimper ces chiffres au cours du dernier trimestre de l’année, période au cours de laquelle les objets connectés en particulier enregistrent une importante hausse des ventes.