Les propriétaires d’iPhone : des menteurs égocentriques à la recherche d’un statut social

Par posté le 24 novembre 2016

Une étude menée par trois universités londoniennes dresse un portrait très sombre du propriétaire d’iPhone.

Crédit photo : AFP

Crédit photo : AFP

On le sait, l’iPhone n’a pas toujours bonne réputation. Pour beaucoup de spécialistes, le smartphone d’Apple devrait son succès au statut qu’il donne à son propriétaire. A l’image d’une Ferrari ou d’un sac d’un grand designer, l’iPhone serait aujourd’hui considéré comme un symbole de réussite pour une certaine tranche de la population.

Une étude menée par trois universités britanniques dresse un portrait très sombre du propriétaire d’iPhone moyen. Selon les scientifiques à l’origine de cette étude, menée auprès d’un échantillon de 530 Britanniques, les propriétaires d’iPhone auraient tendance à être plus malhonnêtes que les propriétaires de smartphones Android, mais aussi des personnes plus égoïstes misant tout sur l’apparence et davantage susceptibles de s’emporter lors d’une discussion. Les propriétaires de smartphones Android seraient à l’inverse des personnes plus humbles, généralement plus âgées et plus tempérées. Autre facteur différenciatif important : les acheteurs d’iPhone accorderaient beaucoup plus d’importance à leur statut et leurs revenus.

Si les conclusions de l’étude ne mettent guère sous leur meilleur jour les propriétaires d’iPhone, elles confirment toutefois l’hypothèse selon laquelle l’iPhone est devenu un symbole de réussite pour de nombreux consommateurs, et une manière de se distinguer du reste du public. Selon les chercheurs à l’origine de cette étude, les tests réalisés à l’issue de l’enquête ont permis de définir l’OS utilisé par une personne sur base de ses traits de personnalité avec une probabilité de 70%. Une précision “remarquable” selon les chercheurs, qui estiment être en mesure d’améliorer leur modèle. La question aujourd’hui est de savoir si le choix d’un smartphone est en effet principalement lié à la personnalité d’un être humain ou le fruit de plusieurs facteurs.

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

12 Comments

  1. Paul

    24 novembre 2016 at 10 h 19 min

    “étude, menée auprès d’un échantillon de 530 Britanniques” –> Il faudrait surement renommer le titre “Les propriétaires d’iPhone BRITANNIQUES : des menteurs égocentriques à la recherche d’un statut social”

    • zorglub

      24 novembre 2016 at 11 h 34 min

      Pas juste ça, on sait aussi que plein de pauvres économisent des années pour s’en acheter un, aucun statut de réussite dans ces cas

    • Jeremie

      24 novembre 2016 at 11 h 55 min

      Et encore, 530 personnes dont j’imagine la moitié avec un modèle Android et l’autre avec un iPhone j’imagine ça représente difficilement la réalité britannique.

      D’autre part comparer les propriétaires de Ferrari aux propriétaires de toute autre marque de voiture (incluant Skoda, Renault, Audi, Mercedes, McLaren, … ça donne forcément un résultat plié). Il faudrait comparer les personnes possédant un modèle haut de game (galaxy edge, Pixel, iPhone…) aux personnes possédant un modèle bas de game (BlackBerry, androids a 100€, … ) pour avoir un résultat plus proche de la réalité. Et aussi sonder un minimum de personnes car 530 personnes sur une population de plusieurs dizaines de millions c’est très amateur).

    • Jeremie

      24 novembre 2016 at 11 h 57 min

      Mais bon, c’est un titre qui pousse au clic, conforté les possesseurs d’appareils Android, et vend de la publicité. Ce que la presse cherche avant tout maintenant depuis la chute des ventes de journaux papier…

  2. Ergo

    24 novembre 2016 at 10 h 42 min

    Quel tissu de conneries !

  3. Dumbphone

    24 novembre 2016 at 11 h 03 min

    @ Paul : on parie que la même recherche menée en Belgique, en France, aux USA ou à Hong Kong donne peu ou prou le même résultat ?

  4. alex

    24 novembre 2016 at 11 h 07 min

    J’ai essayé, si on remplace iPhone par BMW et Android par Citroën, l’article fonctionne aussi. ^^

  5. Mimyselfandi

    24 novembre 2016 at 11 h 14 min

    C’est quoi cette etude faite par des envieux, pauvres et insignifiants scientifiques android geeks qui ne connaissent pas les vraies valeur d’Apple!
    Vivement les Iphone à 2000€ qui feront enfin taire les discussions et révéler la supprématie de l’Apple Community.

    Apple First!

    PS: Tiens ça me rappelle de remplir mon formulaire pour demander l’asile en Angleterre.

  6. Oldstick

    24 novembre 2016 at 16 h 31 min

    A lire les forums d’iFans, c’est vrai qu’on y trouve beaucoup de “pré-ados” vaniteux.

  7. Alex

    24 novembre 2016 at 17 h 07 min

    Si on change iPhone par BMW et Android par Citroën l’étude fonctionne aussi. Tout dans la vie est rapport social et valorisation. C’est pas nouveau. Mais c’est pas non plus tout blanc ou noir. On peut très bien aimer l’iPhone pour sa stabilité, ses fonctionnalités en plus de sa valorisation sociale.

  8. Gonzalez

    24 novembre 2016 at 23 h 08 min

    Enquêtes à la con !

  9. Hugue

    25 novembre 2016 at 19 h 05 min

    Rien de neuf après c’est une étude.
    Mais effectivement les possesseurs Iphone sont très basé sur l’apparence à l’image d’une coquille vide.
    Après j’ai 2 Iphone mais dans des coques intégral ouf lol

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>