Disponible en option sur une vaste gamme de véhicules déjà, le système embarqué d’Apple permet de créer de nouveaux ponts entre son smartphone et son véhicule. Mais CarPlay mérite-t-il véritablement le détour?

Crédit photo : E.F.
Le menu est épuré, comme à l’habitude d’Apple – Crédit photo : E.F.

Apple s’intéresse aux véhicules connectés. Selon la rumeur, le géant informatique serait actuellement en train de concevoir sa propre voiture connectée. En attendant, les pros de la Pomme peuvent déjà avoir un avant-goût avec CarPlay, un système embarqué proposé sous forme d’option payante aux acheteurs de certains modèles de véhicules de marques aussi variées qu’Audi, BMW, Ford ou encore Fiat.

Le concept derrière CarPlay est simple : plutôt que de devoir passer par l’interface du constructeur automobile, le consommateur peut opter pour une interface imaginée par Apple – qui ne pourra bien sûr être connectée qu’aux smartphones sous iOS (à partir de l’iPhone 5). Si vous disposez d’un smartphone Android ou Windows, passez donc votre chemin. L’interface en question se veut beaucoup plus accessible que celles imaginées par les constructeurs automobiles, mais aussi beaucoup plus limitée.

Pour notre part, nous avons testé CarPlay à bord d’une BMW 330e – l’une de ces berlines de luxe du constructeur allemand. Et l’expérience est loin de nous avoir convaincus!

Tout d’abord, parce que connecter son iPhone au système a été un véritable parcours du combattant en raison d’un bug. Un porte-parole de BMW nous a expliqué que le système était normalement facilement configurable. Dans la pratique, il nous aura toutefois fallu nous y prendre plus de huit fois avant que le véhicule reconnaisse le smartphone et s’y connecte. Notons que dans notre cas, nous avons testé CarPlay en mode sans fil. Il est toutefois tout à fait possible de le connecter avec un simple câble, auquel cas l’installation est plus facile. Une fois CarPlay lancé, l’expérience n’a guère été plus réjouissante.

L'utilisateur reçoit les notifications sur l'état de la batterie de son smartphone directement sur l'écran de son véhicule - crédit photo : E.F.
L’utilisateur reçoit les notifications sur l’état de la batterie de son smartphone directement sur l’écran de son véhicule – crédit photo : E.F.

Il faut dire que BMW a placé la barre très haut avec son système Connected Drive. Car s’il n’est pas toujours facile de se repérer dans le logiciel de BMW, celui-ci a l’avantage de proposer de nombreuses fonctionnalités et d’être d’une efficacité redoutable, ce qui n’est pas vraiment le cas de CarPlay. Le gros atout du système imaginé par Appel, c’est sa simplicité d’accès. On retrouve de ce fait un menu principal dans lequel on navigue soit au toucher – si vous disposez d’un écran tactile à bord de votre véhicule – soit via une molette ou un autre type de système de navigation… Sauf que le système a très clairement été conçu pour être utilisé sur un écran tactile avec ses grosses icônes! Assez paradoxalement, on remarque que le nombre d’icônes est assez limité dans le menu principal – ce qui est en soi plutôt logique dans la mesure où le nombre d’applis compatibles est assez limité… Et c’est bien là tout le problème puisque tout l’intérêt de CarPlay réside dans la compatibilité du système avec un grand nombre d’applications. Quelques applis préinstallées sur le smartphone de l’utilisateur sont compatibles avec le système, mais il s’agit pour la plupart de fonctionnalités basiques comme Messages, Téléphone, Musique ou Plans. Il est possible d’en récupérer quelques-unes de plus sur le Store, mais là aussi, rien de transcendant puisqu’il s’agit pour la plupart d’applis musicales comme TuneIn Music, Deezer ou Spotify.

Le plus gros intérêt de CarPlay réside dans sa compatibilité avec Siri, qui fait ici office de kit mains-libres et permet ainsi de lancer l’écoute d’un morceau MP3 en le citant à voix haute ou de démarrer la navigation vers une adresse en citant là aussi l’action à réaliser à voix haute. Mais encore faut-il aimer parler à voix haute à son smartphone, ce qui n’est pas forcément dans les habitudes des consommateurs européens – contrairement aux States, où le concept remporte un franc succès. Pour des raisons de sécurité, notons qu’il est uniquement possible d’encoder des SMS par la voix, en utilisant là aussi Siri pour dicter son message.

Pas de Netflix donc, ni de Youtube, et encore moins de Facebook ou de Google Maps. La plupart des services proposés le sont quasi-exclusivement par Apple.

L'interface in-app reste très sobre - Crédit photo : E.F.
L’interface in-app reste très sobre – Crédit photo : E.F.

A 256€, l’option n’est donc finalement pas très intéressante, surtout lorsque l’on sait que la plupart des véhicules connectés – et en particulier les véhicules de BMW – sont livrés avec des interfaces beaucoup plus performantes et intégrant davantage de fonctionnalités. Outre un GPS plus performant, Connected Drive permet également d’utiliser Spotify en connectant son smartphone à son véhicule, et d’accéder à un flux d’actualités, ou encore de consulter les derniers tweets.

Les +

      • Système facile à installer
      • Les commandes vocales
      • Les –

      • Le coût de l’installation
      • Peu utile
      • Peu d’applis compatibles
      • Compatible uniquement avec les iPhone
      • Conclusion

        Hors de prix, le système embarqué d’Apple n’apporte aucune fonctionnalité innovante par rapport au logiciel de BMW et des autres constructeurs automobiles. Si les commandes vocales sont un plus, notamment pour la rédaction de SMS, les fonctionnalités du système sont trop restreintes et le nombre d’applis compatibles est encore trop limité. Un concept intéressant sur le papier qui a dans la pratique de grosses difficultés à convaincre.