Test du Bose QC35, un casque sans fil et sans compromis

Par posté le 27 juin 2016

Il est là. Enfin. Le casque sans fil à réduction de bruit signé Bose. Attendu de longue date par les fans de la marque, ce casque se vend comme le fier descendant du QC25, mais sans fil. Que vaut-il ? Couper le cordon se fait-il au détriment de la qualité ? La réponse dans notre test !

© A.L. - Le Soir

© A.L. – Le Soir

Le Bose QC25 est l’un des meilleurs casques sur le marché. Un best-seller. Il suffit de regarder autour de soi dans un avion, dans les gares, dans les open-spaces, il y en a partout. Sa force, c’est sa réduction de bruit incroyablement efficace et sa qualité sonore convaincante. Bose a décidé de faire évoluer son QC25, de lui donner une batterie et de couper le fil pour plus de liberté. En est né le Bose QuietConfort 35. Descendant direct de l’ancien modèle, il est censé reprendre tous ses atouts, de les améliorer et apporter quelques nouveautés.

Un design tout en simplicité

Les produits Bose sont rarement magnifiques, ils ne provoquent pas d’effets “wow”. Ils sont sobres, soignés, mais globalement discrets. On est loin des pièces de design de Bang&Olufsen, ou du plastique brillant de Beats. C’est un choix, une manière de faire qui colle à la marque. Un choix plutôt réussi. Au final, un casque se porte sur la tête et certains préfèrent avoir quelque chose de sobre. Le QC35 se décline en deux coloris, un noir très noir, et un argent un peu plus voyant.

Nous avons pu tester le modèle noir, qui est effectivement totalement noir. Dans les précédentes versions, Bose ajoutait quelques touches de clarté par-ci par-là, notamment avec le métal. Ici, tout est noir, le logo, le métal, le plastique, le cuir… tout. En résulte une extrême sobriété, qui plaira surement. On regrette quand même un peu de nuance, mais au final le casque est plutôt joli. Comme dit précédemment, plusieurs matériaux se côtoient sur la casque. On trouve du plastique, pour la structure du casque, du métal sur la partie écouteurs ainsi que dans la structure interne. Et du cuir sur la partie intérieure des écouteurs et sur le haut du casque.

Ces matériaux ne sont – évidemment – pas choisis au hasard, le plastique permet de garder un casque léger et le cuir garantit un bon confort. C’est d’ailleurs un des points forts des casques Bose : le confort. On pouvait porter le QC25 pendant des heures sur les oreilles sans ressentir aucune gêne, le QC35 garde le cap. Il enserre un peu plus la tête, mais c’est incontestablement le casque le plus confortable que nous avons pu tester. Sa légèreté, la qualité du cuir et son parfait ajustement lui permettent de rapidement se faire oublier.

Un casque pratique

Là où un casque filaire est assez simple à gérer, un casque Bluetooth demande un peu plus d’attention. Il doit y avoir plus de boutons sur le casque, une interface pour gérer la connexion… Alors qu’un casque filaire se contente d’une prise jack et de la télécommande habituelle sur le fil (avec les boutons pour augmenter et baisser le volume, play/pause et le micro). Tous ces boutons ont été rapatriés sur le casque et placés sous l’oreille droite. On retrouve les mêmes boutons de volume, play/pause au centre. Le bouton d’allumage est aussi sur l’oreille droite, avec un “switch”. Et c’est tout. Le micro est également placé sur le casque, et il capte plutôt bien, puisque nous n’entendons pas de différence entre une paire d’écouteurs classique et le micro du casque. Le seul problème sera en extérieur, en cas de vent le micro du casque est inutilisable.

Pour la connexion entre le casque et les appareils, c’est le casque qui vous dit à quoi il est connecté. Car oui, le QC35 parle ! Il est capable de se connecter à deux sources en même temps, par exemple votre ordinateur et votre smartphone. Quand on l’allume, le casque dira “connecté à iPhone et à MacBook Pro”, si un appareil est déconnecté il le fera savoir… c’est pratique. Il vous donne aussi le nom de la personne qui appelle si vous recevez un coup de fil. La petite voix donne également le niveau de batterie à chaque fois que vous allumez le casque.

Les boutons en bas du casque, avec le contrôle du volume, le port mini-USB pour la recharge et le port jack "de secours". - © A.L. - Le Soir

Les boutons en bas du casque, avec le contrôle du volume, le port micro-USB pour la recharge et le port jack “de secours”. – © A.L. – Le Soir

Bose a également sorti une application liée au casque. “Bose Connect” permet de gérer les sources auxquels sont connectées le casque, de voir le niveau de batterie, l’application est extrêmement basique, mais elle “fait le job” et est, du coup, très simple d’utilisation. Il est, par exemple, possible de mettre à jour le casque via cette application. Pratique pour les petits défauts de jeunesse ou la compatibilité avec certains modèles de smartphone.

Concernant l’autonomie, c’est toujours le point de discorde avec les casques sans fil, il faut les recharger régulièrement et quand ils n’ont plus de batterie. Un problème. Réglé avec ce casque. Premièrement, l’autonomie en utilisation sans fil est de 25 heures, à titre de comparaison, le Beats Studio affiche 12 heures d’autonomie. Victoire par KO, donc. Concrètement, 25h d’autonomie, ça donne plus ou moins une semaine d’utilisation courante, si vous l’utilisez dans les transports en commun et occasionnellement dans la journée.

Il est également possible de l’utiliser avec un câble Jack, où l’autonomie monte alors à 40 heures. A titre de comparaison, le casque Beats affiche seulement 20 heures d’autonomie s’il est branché en jack. Il continuera également de fonctionner une fois la batterie vide, mais il n’y aura plus de réduction de bruit. Autant dire que l’autonomie est excellente et soulage un peu de la contrainte d’avoir un appareil en plus à recharger régulièrement.

Au niveau de la qualité de la connexion Bluetooth, rien à signaler. Le casque fonctionne bien, quelques petites “sautes” ont été constatées, mais de manière très occasionnelle, mais il y a fort à parier que cela vienne de l’iPhone auquel il était connecté, celui-ci fonctionnant sur la première bêta d’iOS 10. Sur un iPad tournant sur iOS 9, absolument aucun souci dans le fonctionnement n’a été constaté. Un bon point, car là aussi, certains casques Bluetooth se montraient assez faibles, notamment sur les premières générations ou un coup de vent à l’extérieur faisait parfois perdre la connexion.

Une réduction de bruit toujours aussi efficace

Le principal argument de Bose, c’est la réduction de bruit. Personne ne fait mieux, tout simplement. Le QC35 continue dans la même lignée. Globalement, la réduction de bruit supprime tous les bruits graves et masque assez bien le reste. Prenez un train par exemple, en activant la réduction de bruit vous n’entendrez plus le bruit du train, tout ce que vous entendrez, ce sont les conversations des autres passagers qui auront l’air beaucoup plus lointaine. Une fois la musique lancée, vous n’entendrez tout simplement plus rien du bruit environnant. C’est assez bluffant.

© A.L. - Le Soir

© A.L. – Le Soir

Autre exemple, dans un tram ou un métro, vous n’entendrez plus rien, pas même l’accordéoniste vous sortant sa plus belle interprétation des champs Élysée. Dans un open-space, vos collègues un peu trop bruyants disparaîtront en un claquement de doigts, en rue le bruit de la circulation… bref, la réduction de bruit est parfaite.

La qualité sonore est toujours d’excellente qualité. Un exploit après le passage au sans fil. Bose a réussi l’exploit de garder la même qualité sonore en Bluetooth que via une connexion filaire classique. Le son est assez bien équilibré, et est assez adapté à une écoute polyvalente. Les oreilles les plus aiguisées trouveront des basses trop présentes, mais globalement la qualité de son est de très haute qualité, et au-dessus des autres casques sans fil que nous avons pu tester. Le son est très détaillé, riche et puissant, aucune fréquence n’est étouffée, il en ressort un son assez clair. Comme dit précédemment, le seul défaut pourrait être des basses trop prononcées, mais beaucoup préfèrent avoir des basses puissantes et on reste quand même dans quelque chose de très mesuré.

Une fois sur les oreilles, on reste dans quelque chose d’assez proche du QC25, le modèle précédent. Et tant mieux ! Le QC25 était certainement la référence du marché, le QC35 en est donc un fier descendant.

La remarque est valable dans l’ensemble pour ce casque. Bose a gardé une formule qui fonctionnait bien et l’a adaptée à un marché en pleine évolution. Avec l’arrivée de l’iPhone 7, qui sera dépourvu de prise jack, il y a fort à parier que le marché des casques et écouteurs sans fil explose dans les prochains mois. Bose signe là une franche réussite, avec un casque d’excellente qualité, qui n’a pas à rougir face à ses cousins dotés d’un câble. Il s’agit certainement du meilleur casque sans fil disponible.

© A.L. - Le Soir

© A.L. – Le Soir

Une qualité qui a un prix ! Comptez 379€ pour le Bose QC35 en noir ou en argenté. C’est assez cher, et le casque est clairement monté en gamme en passant à la nouvelle génération (l’ancien modèle était vendu pour 299€). C’est le même prix qu’un Beats Studio sans fil et moins cher que les casques Bang&Olufsen, et pourtant le QC35 domine clairement le jeu. En face de ses concurrents, on aurait donc tendance à trouver le prix plutôt honnête. Mais reste que 379€ pour un casque, cela reste un investissement. Mais au moins vous êtes assuré de voir ce casque fonctionner sur tous vos appareils, dans un contexte où la prise jack semble de plus en plus menacée. Certains téléphones Android en ont déjà fait fi, tandis qu’Apple prépare le terrain pour s’en débarrasser. Le Bluetooth a aussi l’avantage d’être compatible avec tous les appareils que ce soit un ordinateur, un smartphone, pas de questions à se poser concernant la connectique, si c’est du Lightning, de l’USB-C, du jack… Le Bluetooth est le même pour tout le monde !

 

Journaliste high-tech Le Soir (Belgium-iPhone et Geeko), les nouvelles technologies me passionnent depuis mon plus jeune âge. J’ai déjà fait tomber mon Apple Watch dans mon café.
Suivez-moi sur Twitter : @Arn_Lau

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>